Politique

GLONASS: le crash de trois satellites russes freinera le programme (expert)

Politique
URL courte
Système de navigation spatiale GLONASS (171)
0 11
S'abonner

Le crash du lanceur russe Proton-M, qui aurait dû mettre mardi en orbite trois satellites de navigation Glonass-M, va freiner la mise en œuvre du programme fédéral GLONASS, indique un expert du secteur spatial.

Le crash du lanceur russe Proton-M, qui aurait dû mettre mardi en orbite trois satellites de navigation Glonass-M, va freiner la mise en œuvre du programme fédéral GLONASS, a indiqué à RIA Novosti un expert du secteur spatial.   

"Cet échec va freiner la mise en œuvre du programme fédéral GLONASS car il prévoyait de mettre en orbite quatre satellites d'ici fin 2013 : les trois appareils qu'on a perdu aujourd'hui et un supplémentaire. Tous ces satellites auraient dû compléter notre groupement orbital. Le déploiement de notre groupement est achevé et ce dernier garantit actuellement un signal stable pratiquement partout dans le monde. Cela dit, pour que le système fonctionne normalement, il faut toujours une réserve orbitale dans le cas où un satellite tomberait hors service ou nécessiterait des opérations de maintenance", a-t-il poursuivi.        

Selon lui, il faudra remplacer les trois appareils perdus et leur lancement se déroulera dans un an au plus tôt. "Tout cela va certainement freiner la réalisation du programma fédéral GLONASS. Ce crash n’influera cependant pas sur le programme spatial fédéral car la Russie possède des lanceurs d'autres classes qui pourraient accomplir certains points de ce programme, comme les Soyouz, les Rokot et la fusée Start", a-t-il fait remarquer.  

Le gouvernement russe a adopté le programme fédéral GLONASS pour 2012-2020 en mars 2012. Il prévoyait un financement de 7,7 milliards d'euros par le budget russe et de 463 millions d'euros provenant de fonds privés.

Créé en 1993, le système de navigation GLONASS (GLObal NAvigation Satellite System, l'équivalent du GPS américain) est destiné à déterminer les coordonnées des objets sur terre, sur mer, dans l'air et dans l'espace avec une marge d'erreur d'un mètre. Il couvre l'ensemble du globe depuis décembre 2011. L'accès aux signaux civils du GLONASS est gratuit et illimité pour les utilisateurs russes et étrangers.

 

Dossier:
Système de navigation spatiale GLONASS (171)

Lire aussi:

Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Trump dévoile son plan de paix pour le Proche-Orient, «le plus détaillé» jamais présenté
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik