Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Attentat de Volgograd: la kamikaze travaillait à Moscou

    Politique
    URL courte
    Attentat de Volgograd (2013) (13)
    0 1201

    Naïda Assiyalova, auteur présumée de l'attentat-suicide survenu lundi dans la ville russe de Volgograd (sud), vivait et travaillait ces dernières années à Moscou, a annoncé le porte-parole du Comité d'enquête de Russie Vladimir Markine.

    Naïda Assiyalova, auteur présumée de l'attentat-suicide survenu lundi dans la ville russe de Volgograd (sud), vivait et travaillait ces dernières années à Moscou, a annoncé le porte-parole du Comité d'enquête de Russie Vladimir Markine. 

    "La kamikaze présumée est originaire de la république russe du Daghestan. Installée depuis quelques années à Moscou, elle se rendait régulièrement dans sa patrie d'origine. Dans un de ses derniers emplois, elle travaillait dans une entreprise commerciale de la capitale russe", a expliqué M.Markine. 

    Un attentat-suicide s'est produit lundi dans un autobus à Volgograd, faisant six morts et 41 blessés. La police a établi que l'explosion s'est produite quelques instants après que Naïda Assiyalova est montée dans le véhicule. Selon le Comité d'enquête, la kamikaze avait initialement acheté un billet pour Moscou. A la sortie de la ville, elle a changé d'avis et quitté le bus à destination de la capitale russe pour en prendre un autre.  

    D'après l'enquête, les commandos daghestanais Rouslan Kazanbiyev et Kourban Omarov seraient derrière cette attaque. 

    Le quotidien russe Izvestiya, précise de son côté que ces deux hommes seraient impliqués dans une série d'attaques et d'assassinats qui ont coûté la vie à 16 personnes. 

    Dossier:
    Attentat de Volgograd (2013) (13)

    Lire aussi:

    Quatre extrémistes de Daech planifiant des attentats arrêtés en Russie
    Moscou passera entièrement aux bus électriques dans trois ans
    Marine Le Pen soutient le veto russe sur la Syrie à l’Onu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik