Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Volgograd frappée par un attentat terroriste (SYNTHESE)

    Politique
    URL courte
    Attentats de Volgograd (décembre 2013) (24)
    0 10

    Un attentat terroriste a frappé dimanche une gare ferroviaire de la ville russe de Volgograd (905 km au sud-est de Moscou) faisant selon un bilan actualisé 16 morts et 43 blessés, dont 38 hospitalisés.

    Un attentat terroriste a frappé dimanche une gare ferroviaire de la ville russe de Volgograd (905 km au sud-est de Moscou) faisant selon un bilan actualisé 16 morts et 43 blessés, dont 38 hospitalisés. 

    L'identité de dix victimes, sept hommes et trois femmes, a été établie, précise le Comité d'enquête de Russie. Le délégué du président russe pour les droits des enfants Pavel Astakhov a de son côté indiqué à la presse qu'un enfant avait trouvé la mort dans cette attaque, ajoutant que plusieurs autres mineurs avaient été blessés.

    Selon la police, l'attaque a été perpétrée par une terroriste-kamikaze qui a fait exploser sa charge explosive, évaluée à plus de 10 kg d'équivalent TNT, à l'entrée de la gare devant un détecteur des métaux. La police a annoncé avoir identifié l'identité de la terroriste. Selon les premières données, il s'agirait d'Oksana Arslanova, originaire de la République russe du Daghestan et veuve d'un chef de guerre éliminé par les forces de l'ordre. 

    Sur ordre du président russe Vladimir Poutine, un avion Il-76 du ministère russe des Situations d'urgence a été dépêché à Volgograd pour transporter d'urgence à Moscou des blessés graves. Le président a en outre ordonné aux ministères de la Santé de publique et des Situations d'urgence ainsi qu'aux autorités de la région de Volgograd de fournir toute l'aide nécessaire aux blessés.

    Vladimir Poutine a présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

    Selon le porte-parole du chef de l'Etat russe, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine a ordonné aux forces de l'ordre et de sécurité du pays "d'établir les raisons de l'attaque et l'identité de ceux qui sont derrière et de traduire les coupables en justice".  Les mesures de sécurité ont été renforcées aux alentours de la gare, ce qui n'entrave toutefois pas la circulation des trains.  Selon le Comité d'enquête de Russie, la vigilance des policiers a permis d'éviter un bilan de victimes encore plus lourd. 

    Plusieurs pays, organisations internationales et hommes politiques de premier plan ont condamné cette attaque inhumaine et présenté leur condoléances à la Russie.

    Attentat à Volgograd: sur les lieux du drame

    "Il ne peut exister aucune justification à cette attaque barbare. L'Otan et la Russie luttent ensemble contre le terrorisme et collaborent sur la technologie de prévention des attentats dans les  transports. Nous poursuivrons cette coopération afin de renforcer la sécurité de nos citoyens et de nos Etats", a déclaré le secrétaire général de l'Alliance, Andres Fogh Rasmussen.  

    "Nous partageons le chagrin de ceux qui ont perdu leur proches et condamnons catégoriquement toute manifestation du terrorisme", a de son côté annoncé le président ukrainien Viktor Ianoukovitch.  

    Les pays Baltes, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie, ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes.  

    "Cette tragédie survenue à quelques jours du Nouvel an, lorsque beaucoup de gens rentrent chez eux pour les fête, est particulièrement affreuse", a souligné le président estonien Toomas Hendrik Ilves.  

    Rappelons que le 21 octobre dernier la ville de Volgograd a déjà été le théâtre d'un attentat terroriste survenu dans un autobus. Egalement perpétrée par une originaire du Daghestan, l'attaque a fait six morts et 41 blessés

     

    © RIA Novosti.
    Attentat de Volgograd : l'explosion filmée par une caméra de vidéosurveillance

     

    Dossier:
    Attentats de Volgograd (décembre 2013) (24)

    Lire aussi:

    Plus de 200 morts dans les attentats de Daech dans le sud de la Syrie
    Double attaque-suicide près du siège de la police à Damas
    Attentat en Crimée: Poutine exprime ses condoléances aux proches des victimes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik