Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Russie: le blog de Navalny et trois sites d'opposition bloqués

    Politique
    URL courte
    0 0 0

    Le Service fédéral de surveillance dans le domaine des télécommunications (Roskomnadzor) a bloqué l'accès au blog de l'opposant Alexeï Navalny et à trois autres sites d'opposition russe, a annoncé le service jeudi.

    Le Service fédéral de surveillance dans le domaine des télécommunications (Roskomnadzor) a bloqué l'accès au blog de l'opposant Alexeï Navalny et à trois autres sites d'opposition russe, a annoncé le service jeudi.

    "Les portails Grani.ru, Kasparov.ru et Ejednevny journal (Journal quotidien, ej.ru) sont inclus dans la liste des sites Internet contenant des informations interdites", lit-on dans un communiqué de Roskomnadzor.

    Selon le document, les sites concernés contiennent des appels "à commettre des infractions" et "à participer aux manifestations de masse menées en violation de l'ordre établi".

    L'accès au blog d'Alexeï Navalny, ex-candidat à la mairie de Moscou et un des chefs de file des manifestations anti-Poutine consécutives aux législatives de 2011, a été également bloqué sous prétexte que le fonctionnement de cette page contrevient aux conditions de son assignation à résidence.

    Cette décision intervient peu après le limogeage de la rédactrice en chef du site d'information indépendant très populaire lenta.ru Galina Timtchenko suite à la publication d'une interview avec un membre du mouvement ultranationaliste ukrainien Pravy Sektor dont le leader Dmitri Iaroch est poursuivi en Russie pour appels publics au terrorisme. En geste de protestation, près de 80% des journalistes de Lenta.ru ont présenté leur démission.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik