Ecoutez Radio Sputnik
    Vignoble

    Russie: la Crimée appelle à réduire les importations de vin européen

    © Sputnik. Taras Litvinenko
    Politique
    URL courte
    Référendum en Crimée (2014) (416)
    133071

    Les viticulteurs de la Crimée appellent le président russe Vladimir Poutine à réduire les importations de vin des pays européens qui ont adopté des sanctions contre la Russie, a annoncé la directrice de l'usine des vins mousseux Novy Sviet, Ianina Pavlenko.

    Les viticulteurs de la Crimée appellent le président russe Vladimir Poutine à réduire les importations de vin des pays européens qui ont adopté des sanctions contre la Russie, a annoncé jeudi la directrice de l'usine des vins mousseux Novy Sviet, Ianina Pavlenko.

    Sanctions contre la Russie >>

    "Nous vous demandons d'adopter des mesures restrictives concernant les importations de vins en provenance des pays qui ont imposé des sanctions sectorielles contre la Russie. Ces mesures justifiées permettraient aux viniculteurs criméens de réduire les conséquences négatives des sanctions européennes et encourageraient le développement de la viniculture russe", est-il indiqué dans l'appel présenté par Mme Pavlenko.

    Le Conseil de l'UE a adopté des sanctions sectorielles contre la Russie. La liste des entreprises visées par les sanctions européennes comprend entre autres des sociétés de Crimée dont l'usine Vins et liqueurs d'Azov, le groupe vinicole Massandra, la société agricole Magarytch et l'usine des vins mousseux Novy Sviet. Selon le Bureau du vin et du raisin de Crimée, il s'agit d'une concurrence déloyale de la part des Européens. 

    Les autorités de la Crimée, qui a adhéré à la Fédération de Russie en mars dernier, ont lancé l'inventaire des terres à vigne pour évaluer le potentiel du secteur vinicole républicain. Selon les documents officiels, les vignes occupent plus de 31.000 hectares en Crimée et près de 8.000 hectares à Sébastopol. "Mais les chiffres réels peuvent différer des estimations originales", a noté Mme Pavlenko.

    La Crimée adoptera une stratégie de développement de la vitiviniculture d'ici le 1er septembre.

    Dossier:
    Référendum en Crimée (2014) (416)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik