Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Affaire Navalny: la défense fait appel de l’assignation à résidence

    Politique
    URL courte
    Condamnation de Navalny (34)
    0 03

    La défense d’Alexeï Navalny, condamné mardi à de la prison avec sursis dans le cadre de l’affaire Yves Rocher, a fait appel de l’assignation à résidence à laquelle est soumise l’opposant.

    La défense d’Alexeï Navalny, condamné mardi à de la prison avec sursis dans le cadre de l’affaire Yves Rocher, a fait appel de l’assignation à résidence à laquelle est soumise l’opposant.

    "La défense d’Alexeï @navalny a fait appel de la condamnation concernant la mesure d’assignation à résidence jusqu’à l’entrée en vigueur du jugement", a écrit l’avocat Vadim Kobzev sur son compte Twitter.

    "Pour l’instant, nous ne faisons pas appel du texte de la condamnation proprement dit", a souligné M. Kobzev dans un entretien avec RIA Novosti.

    L'ex-candidat à la mairie de Moscou Alexeï Navalny a été condamné mardi à 3,5 ans de prison avec sursis dans le cadre de l'affaire Yves Rocher. Le frère de l'opposant, Oleg Navalny, a quant à lui écopé de 3,5 ans de prison ferme dans le cadre de la même affaire. Les deux intéressés ont été reconnus coupables d'escroquerie aux dépens la société française de cosmétiques Yves Rocher.

    Les faits qui leur sont reprochés remontent à 2008. Selon les enquêteurs russes, Alexeï Navalny et son frère Oleg ont surfacturé leurs services à Yves Rocher alors qu'ils géraient une société de transport.

    Un rassemblement non-autorisé de soutien à Navalny s’est tenu mardi soir sur la place du Manège, tout près de la place Rouge. Environ 1.500 partisans étaient rassemblés aux abords de la place, en dépit d'une forte présence policière. Une centaine de personnes ont été arrêtées.

    En violation de son assignation à résidence, M. Navalny s’est rendu dans le centre de Moscou avant d’être interpellé par la police et reconduit à son domicile.

    Dossier:
    Condamnation de Navalny (34)

    Lire aussi:

    Le principal opposant de Vladimir Poutine ne fait pas l'unanimité parmi l’opposition
    «50/50 que je finirai tué»: quel est le vrai visage de Navalny, le russe ou l'occidental?
    Élections russes, «les médias occidentaux ont choisi leur principal opposant»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik