Ecoutez Radio Sputnik
    REVUE DE PRESSE

    REVUE DE PRESSE

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 0 0

    Le Caucase n'est pas une province étrangère, il fait partie de la Russie et

     


    Le Caucase n'est pas une province étrangère, il fait partie de la Russie et la plupart des habitants sont indignés des attentats non moins que les Moscovites, souligne Dmitri Medvedev cité par le journal « Les Izvestia » commentant sa visite à Makhatchkala, capitale daghestanaise, et la séance extraordinaire consacrée à la sécurité. Les autorités espèrent que les leaders religieux islamiques prêteront concours dans la lutte antiterroriste en persuadant les gens de l'inadmissibilité de la terreur et du soutien des bandes. Il faut se montrer délicat en s'opposant à la terreur, a indiqué le président cité par « Rossiiskaïa Gazeta ». Il ne faut pas offenser des gens honnêtes. Le journal évoque les principales options de la lutte antiterroriste formulées par Medvedev : consolider les organes de l'ordre, détruire les bases des terroristes, aider ceux qui décident d'abandonner les bandes, développer l'économie, l'enseignement, la culture, raffermir la composante morale et spirituelle de la société.

    Le marché latino-américain peut donner un nouvelle impulsion à l'industrie militaire russe, écrit le journal « Rossiiskaäi Gazeta » en commentant la visite du premier ministre russe Vladimir Poutine au Venezuela. La coopération militaro-technique bilatérale prend de l'ampleur dans le contexte du potentiel d'exportation croissant des Etats-Unis et de la Chine. Selon le journal, le président vénézuélien Hugo Chavez s'est entendu pendant sa visite à Moscou en septembre 2009 sur un crédit de 2,2 milliards de dollars pour acheter le matériel de guerre. Il est prévu d'acheter, en particulier 92 chars T-72 et un système réactif « Smertch ».  

    Il est possible que Washington prête concours à la Commission russe pour l'évaluation des pertes à l'issue de la Grande guerre patriotique qui est en train de composer la banque de données concernant les victimes de la Seconde guerre mondiale, écrit le journal « Vremia Novostei ». Les Américains sont prêts à présenter à Moscou les données sur 3,5 millions de Soviétiques fait prisonniers. Les archives des camps de concentration hitlériens dont les alliés se sont emparés en 1945 se trouvent aux Etats-Unis. La Commission russo-américaine pour les prisonniers de guerre fondée en juillet 2009 dispose de données sur 10 mille de nos compatriotes péris dans les camps de concentration de l'Allemagne nazie précisant la date et l'heure de leur mort. Les pertes humaines de l'URSS sont évaluées à 26 millions 600 mille personnes. Or, le sort de près d'un demi-million de militaires noyés, brûlés dans les chars, péri d'un obus d'artillerie restera inconnu, écrit le journal.

    Les règlements en roubles et le passage graduel aux paiements en monnaies nationales poseront le fondement du soutien financier réciproque des pays de la CEI, rendront leur économie plus efficace et contribueront à régler la crise, écrit le journal « Rossiiskaïa Gazeta » en commentant la réunion des ministres des finances des pays de la CEI tenue jeudi à Moscou. Selon le journal, la Russie présidant la CEI en 2010 donne la priorité à l'intensification des rapports monétaires. L'Union douanière Russie-Biélorussie-Kazakhstan doit jouer le rôle positif dans ce processus. Le premier vice-président du gouvernement russe Igor Chouvalov n'exclut pas que l'Union douanière soit transformée en perspective en un espace monétaire commun, en une Union monétaire. Et encore un instrument d'assistance réciproque : les obligations d'Etat des pays de la CEI placées au marché russe ou les crédits en pool accordés par les banques de divers pays.

    Le monument original à l'écrivain russe Constantine Paoustovski en forme de sphinx en bronze est ouvert à Odessa, écrit le journal « Komsomolskaïa Pravda ». Les oeuvres de Paoustovski est un écrivain sage, et le sphinx symbolise l'époque et la sagesse, explique sa conception le sculpteur Léonide Leptouga. Odessa a joué un rôle important dans la vie de Paoustovski, écrit le journal. L'écrivain a créé, en particulier, dans cette ville son oeuvre célèbre « Le temps des grandes espérances ». 

     

    Lire aussi:

    Les terroristes internationaux optent pour un «djihad autonome»
    Les finalistes et la gagnante du concours de beauté Miss CEI 2018
    Turquie, Balkans, Suisse: pays de transit des djihadistes de retour des zones de combat
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik