Ecoutez Radio Sputnik
    Tourné en Russie

    Tourné en Russie

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 0 0


     

    Sous le patronage du ministère de la Culture de Russie, on crée la Commission Nationale du cinéma. Elle répondra pour la participation des compagnies étrangères de cinéma au tournage des films à l'intérieur du pays. Le   tournage d'un film étranger d'un budget moyen, selon les estimations des initiateurs du projet, apportent au trésor de la ville quelques millions de dollars par semaine.

    Selon les informations du journal «RBK Daily», la commission cinématographique nationale sera enregistrée comme une personne  juridique déjà en juin. Elle aidera les producteurs étrangers à recevoir les permissions pour le tournage du film en Russie, octroiera des  transports, des prospectus d'information avec les photos des lieux du tournage, discutera  les réductions des tarifs pour les chambres d'hôtels. La création d'une telle organisation aidera le cinéma russe à entrer avec succès dans le processus mondial de l'industrie cinématographique. Il est nécessaire d'assurer non seulement les conditions confortables du séjour en  Russie, mais aussi de créer des conditions économiques avantageuses pour le   tournage du film, par exemple, l'octroi des facilités  fiscales. Ainsi, en Hongrie,  les déductions fiscales font vingt cinq pour-cent, en Roumanie - seize. Dans peu de temps,  les mêmes stimuli seront introduits en Tchéquie, en Bulgarie et en Pologne.

    COMMENTAIRE

    Le rédacteur en chef de la revue «Sur le vrai cinéma» Alexandre Goloubtchikov trouve qu'en Russie, pour le tournage d'un du film selon le standard occidental, il faudra une infrastructure dont les paramètres dépassent le cadre de l'industrie cinématographique.

    Il  faudra avoir  des hôtels convenables pour héberger toutes les équipes de  cinéastes qui arriveront. Tout doit être préparé, y compris l'alimentation et cetera.  Donc, si les administrations des villes, où l'on suppose tourner  un  film, préparent tout, en principe, les villes pourront gagner quelque chose dans une proche perspective. Regardons la pratique mondiale. Les grandes villes ont intérêt  à avoir  des recettes apportées par le tourisme. Nous admettrons que  les compagnies qui  montrent dans leurs films  New York, compensent  une partie des dépenses pour le tournage puisque le film devient une publicité pour la ville. Si une pratique semblable s'implante chez nous, le revenu commercial peut être tout à fait sensible.

    Pour le moment, la raison principale du refus des compagnies étrangères de cinéma de tourner des films en Russie, ce sont les barrières administratives, l'absence de l'infrastructure et d'information sur les lieux potentiels du tournage  d'un  film. C'était le commentaire du rédacteur en chef de la revue «Sur le vrai cinéma» Alexandre Goloubtchikov.

     

    Lire aussi:

    Culture de masse: l’Arabie saoudite fait une nouvelle percée
    Le film syro-russe «Palmyre» en chantier
    La première coproduction russo-syrienne devrait être lancée à l’automne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik