Ecoutez Radio Sputnik
    Revue de presse

    Revue de presse

    Photo: RIA Novosti
    Lu dans la presse
    URL courte
    0 1 0 0


    L'attitude de « Gazprom »  concernant la réduction les livraisons de gaz en Biélorussie reste immuable, annonce le journal « Komsomolskaya pravda ». Les livraisons sont déjà réduites de 60 pour cent  et le processus de la réduction de l'exportation de l'hydrocarbure  sera continué jusqu'à ce que Minsk ne paie pas sa dette.  La Biélorussie permet d'acquitter ses dettes.  Il est très important que le gaz russe est livré sans interruptions vers l'Europe. Selon  le chef du « Gazprom » Alexeï Miller, l'UE n'a pas encore ressenti le manque du gaz. Pourtant, selon les donnés de la Commission européenne, le conflit entre la Russie et la Biélorussie peut toucher plus de 6% de la consommation du gaz en UE. La variante alternative des livraisons du gaz est l'Ukraine. Entre temps, la Biélorussie a commencé à prélever du gaz russe partiellement du gazoduc européen, partiellement  d'autres gazoducs.   La Lituanie a remarqué déjà la perte de 30 pour cent de gaz du tuyau qui passe via le territoire biélorusse.

    Les Etats-Unis ont inclus officiellement le chef rebelle tchétchène Dokou Oumarov à la liste des terroristes internationaux, souligne le journal « Izvestia ». Il  a revendiqué la préparation des actes de terrorisme en Russie et au Caucase, dont par exemple l'attentat contre le train Nevski Express en 2009 qui a emporté les vies de 28 personnes  et les attentats dans le métro de Moscou en mars. Oumarov a présidé le mouvement  qui doit permettre de créer un émirat de Caucase, souligne-t-on dans la déclaration spéciale de la Maison Blanche. Le fait que le rebelle a été inclut dans la liste des terroristes internationaux est une réponse aux menaces que Moscou et Washington affrontent.  « Les actes de terrorisme  organisés par Oumarov  présentent l'essentiel du terrorisme que nous affrontons aujourd'hui. Nous sommes solidaires avec le peuple russe et nous désapprouvons ces actes de terrorisme », annonce la Maison Blanche.

    Le Forum du mouvement international des défenseurs des droits « Un monde sans nazisme » se termine à Kiev. Le forum a été fondé à l'initiative du chef de la Commission du  Conseil de Fédération pour le développement des instituts de la société civile Boris  Chpiguel, souligne « Rossiiskaya gazeta ». C'est un événement sans précédent de l'année, pour la première fois de l'histoire on a essayé d'unir toutes les forces antifascistes.  La lutte contre le nazisme, les tentatives de réécrire l'histoire exige l'unification des forces. Dans la déclaration finale on a souligné que les tentatives des chefs de certains Etats de l'Europe Orientale de réécrire l'histoire  de la Seconde guerre mondiale, en minimisant le rôle de l'Union Soviétique dans la défaite des nazis, en  déformant l'histoire d'Holocauste en glorifiant des collaborateurs locaux des nazis, ont entraîné une nouvelle menace de la renaissance du fascisme  dans le monde actuel. La communauté internationale doit élaborer des nouveaux instruments et approches pour résister aux idées nationalistes, fascistes et ultranationalistes, dangereuses pour le monde contemporain.  

    Lire aussi:

    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Pour le pétrolier allemand Wintershall, le gaz russe est le plus compétitif
    Bloomberg: la Russie dominera encore au moins 20 ans le marché gazier de l’Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik