Ecoutez Radio Sputnik
    Des vérifications pour le business

    Des vérifications pour le business

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 10

    Le Parquet Général de Russie a publié les données qui témoignent de la réduction des vérifications extraordinaires des entrepreneurs. Cette année, une vérification sur deux n'a pas été autorisée, faute de fondement.


    Le Parquet Général de Russie  a publié les données qui témoignent de la réduction des vérifications  extraordinaires  des entrepreneurs.  Cette année, une vérification sur deux n'a pas été autorisée, faute de fondement.  
    Les experts interrogés par le journal « Commerçant » croient que la réduction du nombre de vérifications  a eu lieu grâce à l'intervention des autorités, à l'entrée en vigueur de la loi « Sur la défense des droits des personnes juridiques et des entrepreneurs individuels ». En plus, l'absence de pression de la part du pouvoir fédéral se fait sentir. Une bonne statistique peut s'expliquer aussi par le fait que le parquet n'examine pas toutes les plaintes des entrepreneurs.  

    Les sociologues font cette conclusion : le système des licences, du contrôle freine de plus en plus le développement du business. Pendant les vérifications, on exige de présenter un nombre plus grand de documents par rapport à celui qui est prévu par la loi. 

    COMMENTAIRE

    Le président du conseil de coordination du syndicat des entrepreneurs « La ligue de la liberté » Vladlen Maximov note qu'en plus, près de 30% d'hommes d'affaires sont mécontents à cause des allusions directes ou indirectes sur la nécessité de payer pour les services liés avec la vérification des entreprises.

    Nous   comprenons très bien que personne ne présentera les données objectives.  Comme si elles n'existaient pas. C'est qu'il existe des vérifications officielles et non officielles. C'est lorsque les mêmes inspecteurs arrivent avec les  documents officiels et demandent : «Comment voulez-vous qu'on vous vérifie, officiellement ou non ?». Souvent, l'entrepreneur préfère une variante officielle. Mais les données indirectes montrent que dans le centre de Russie, il y a une tendance à la baisse du nombre des vérifications aux cours de deux dernières années. En tout cas, notre syndicat peut le confirmer. Mais les problèmes capitaux ne sont pas résolus. Donc, je ne peux pas dire qu'il existe des changements radicaux.

    C'était le commentaire du président du Conseil de coordination du syndicat des entrepreneurs Vladlen Maximov.

    Lire aussi:

    Facebook renforcera sa lutte contre les fake news
    Quels seront les moyens de vérification flambant neufs sur Twitter?
    Soros et Omidyar investissent 500.000 $ dans la guerre aux fake news
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik