Ecoutez Radio Sputnik
    Revue de presse

    Revue de presse

    Photo: RIA Novosti
    Lu dans la presse
    URL courte
    0 0 0

    Aux Etats-Unis, on a fixé de nouveaux cas de mauvais traitement des enfants adoptifs, originaires de Russie, écrivent les journaux russes. Cette fois, le scandale a éclaté dans l'Etat de Colorado.

     


    Aux Etats-Unis, on a fixé de nouveaux cas de mauvais traitement  des enfants adoptifs, originaires de Russie, écrivent les journaux russes. Cette fois, le scandale a éclaté dans l'Etat de Colorado. Les autorités ont accusé un certain Steven Leschinski et sa femme Edelwine de violence à l'égard des trois filles adoptives, âgées de 12, 13 et 14 ans. Le journal  Vremia Novostei annonce que lors d'une enquête policière, on a appris que ce couple, en apparence très respectable, maltraitait les enfants pendant 4 ans. Le médecin qui examinait les fillettes a constaté que l'une d'elles avait « une déformation sérieuse du bras  gauche », des traces de passages à tabac éventuels ont été trouvées. Les enfants étaient très apeurés.  Les auditions préalables au sujet des parents-sadiques doivent avoir lieu le 7 septembre. Le journal Коmsomolskaia Pravda note que l'ombudsman russe Pavel Astakhov a exigé que les organes de la justice américaine tirent au clair l'histoire des sœurs. Il a rappelé que même dans le cas d'assassinat prouvé des enfants adoptés, originaires de Russie, les coupables arrivent souvent à éviter la peine ou restent incarcérés pendant de brefs délais, parfois ils ont un sursis.  

    Le président Dmitri Medvedev a déclaré la nécessité de  reviser en détail le Code Forestier. «Je ne peux pas décider lesquelles des clauses y sont normales,  lesquelles n'ont pas subi l'examen du temps. Mais il est clair qu'il faut bien s'en occuper», - a dit le chef d'Etat russe. On parlé beaucoup ces derniers temps de l'efficacité du travail du département forestier, qui est maintenant contrôlé en direct par le gouvernement, à cause des incendies, le vrai fléau de cet été, écrit le journal Rossiiskaia Gazeta. Cette année, en Russie, il y a eu près de  30 mille incendies forestiers. Les écologues sont certains que le pays a besoin des changements non cosmétiques, mais radicaux, dans la législation forestière. Les législateurs se sont dits prêts à apporter des changements nécessaires dans le Code Forestier et ils ont déclaré que toutes les commisions du président et du gouvernement seraient accomplies. Le nouveau chef du département forestier Victor Masliakov a communiqué aux journalistes qu'il fallait restituer les forêts brulées au lieu d'attendre que les nouveaux arbres poussent d'eux-mêmes.

    Le voyage en voiture du Premier ministre Vladimir Poutine dans l'Extrême-Orient  russe, entre Khabarovsk et  Tchita, c'est un des principaux sujets débattus par les médias. Le journal  Коmsomolskaia Pravda raconte que Poutine a visité le chantier du futur cosmodrome Vostotchny (oriental). Le Premier ministre a exprimé sa reconnaissance  au Kazakhstan où est situé le cosmodrome Baïkonour (les vaisseaux spatiaux russes sont lancés là)  mais il  a remarqué qu'une puissance spatiale comme la Russie devait avoir son propre  cosmodrome puissant. Son lancement est prévu pour  2015. Le journal Vremia Novostei communique que le Premier ministre a participé à l'ouverture du volet russe du nouvel oléoduc vers la ville chinoise de Dazin. D'après Poutine, l'oléoduc - c'est un projet visant à diversifier les livraisons du pétrole russe. Les conducteurs ont hautement apprécié la qualité  de la nouvelle route Khabarovsk-Tchita. Mais certains conducteurs des poids-lourds se plaignent de l'absence de maintenance le long de la route. "Il y a une route - il y aura le service en bordure de la route", - estime Poutine.  D'ailleurs,  pour ce voyage,  le chef  du gouvernement a choisi la voiture russe  Lada Kalina, et non une  Меrcedes.

    Moscou promet à Kiev de baisser le prix du gaz en cas de fusion entre le Gazprom  et le Naftogaz ukrainien, écrivent les journaux, commentant les négociations entre les corporations gazières des deux pays. Le journal  Commerçant rappelle que les autorités ukrainiennes n'appréciaient  pas, jusqu'à présent, l'idée de cette fusion. Elles soulignaient que cela  ne pouvait avoir lieu que sur une base  paritaire. Mais la partie russe trouve que le prix des deux compagnies est incomparable : le prix de toutes les actions de Naftogaz ne pourrait couvrir que 13% d'actions du Gazprom au maximum. La presse russe souligne l'importance de l'aspect social, écrit le journal Vremia Novostei. Le chef du Gazprom Alexei Miller a indiqué que Kiev pouvait compter sur les prix  internes du gaz russe, donc, bas, et sur la garantie de stabilité des livraisons. En retour, Kiev doit partager son système de transport gazier par lequel passe une grosse partie des exportations du gaz russe en Europe.

    Lire aussi:

    Inde: un garde forestier frôle la mort pour un selfie avec un gros python (vidéo)
    Nord Stream 2: le président ukrainien dénonce une vengeance de Moscou
    Après Force de Sibérie, Moscou et Pékin construiraient deux autres gazoducs
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik