Ecoutez Radio Sputnik
    Revue de presse

    Revue de presse

    Photo: RIA Novosti
    Lu dans la presse
    URL courte
    0 01

    Le ministre du Développement régional Victor Basarguine promet que les gens qui ont perdu leur


    Le ministre du Développement régional Victor Basarguine promet que les gens qui ont perdu leur logement en recevront un autre à temps, écrit le journal Rossiiskaia Gazeta. Le fonctionnaire inspectait la contruction des logements dans les villages de la région de Nijny Novgorod, frappés par les incendies cet été. Les maisons et l'infrastructure doivent être prêtes vers le 1 novembre et ce délai sera respecté, a déclaré Basarguine. Il a dissipé les appréhensions des habitants au sujet de la qualité  de la construction et il a informé que la plupart d'habitants des villages voulaient  rester  sur place. D'ailleurs, pour le moment, ces gens ont un choix entre  un dédommagement en forme monétaire et une nouvelle maison.  

    Le journal Troud parle de la construction du nouveau cosmodrome Vostotchny au lieu de Baïkonour. L'expert dans l'exploration de l'espace Iouri Kroupnov, auteur de la conception du cosmodrome, a raconté aux journalistes que cette idée avait pour base des raisons financières. Le pays doit avoir plusieurs cosmodromes, a souligné l'expert. Les Chinois, par exemple, en ont quatre. Mais, en Russie, il n'y en a qu'un seul - à Plessetsk, dans la région d'Archangelsk. Il ne peut pas prétendre au statut de cosmodrome national, puisque sa situation géographique rend les lancements 30% plus chers  que depuis celui de Baïkonour. Chaque année, la Russie paie au Kazakhstan115 millions de dollars pour la  location mais elle  ne peut rien y développer. Chaque site construit sur son territoire appartiendra automatiquement au Kazakhstan. En plus, après un demi-siècle d'exploitation intense en URSS, Baïkonour nécessite une modernisation totale. Il est plus intéressant de construire un nouveau cosmodrome sur le territoire de Russie. Voilà pourquoi en  2018, Baîkonour cédera la place au cosmodrome Vostotchny. Les frais  devront être amortis en 10 ans, il donnera une impulsion au développement de l'Extrême-Orient, croit l'expert.

    Le cimetière militaire russe à Leucun, connu dans l'histoire de Russie sous le nom de Port-Arthur, est  restauré. Le journal Commerçant raconte que dans la partie russe, la plus ancienne du cimetière,14 mille personnes sont enterrées. Pour la plupart, ce sont les défenseurs du Port-Arthur du temps de la guerre russo-japonaise au début du 20e siècle. Il existe une partie soviétique du cimétière mémorial : à part les membres des opérations militaires en Mandchourie et en Corée, y sont enterrés des militaires russes et des membres de leurs familles car entre 1945 et 1955, une base soviétique y était située. «Dans le cimétière russe de Port-Arthur, des croix et des étoiles rouges se trouvent côte à côte - le temps  a réconcilié tout le monde», - remarque le journal Коmsomolskaia Pravda. L'ouverture officielle du complexe mémorial aura lieu en septembre - à la veille de la visite du président de Russie Dmitri Medvedev en Chine. Les membres de l'équipe qui a restauré dans de brefs délais le cimétière, estiment que le président visitera Port-Arthur.  

    En Russie, des chapelains de prison apparaitront, écrit le journal Nezavissimaya Gazeta. Autrement dit, l'Eglise Orthodoxe aura un statut officiel dans les établissements pénitentiaires. Le chef du Service fédéral de l'exécution des peines Alexandre Reimer l'a annoncé à la presse. Pour le moment, cette expérience avec le concours  du département de l'aide aux prisonniers de l'Eglise Orthodoxe Russe se fait dans 4 régions russes. Le département de l'aide aux prisonniers a été fondé dans le cadre de l'Eglise Orthodoxe Russe en mars. Il est dirigé par l'evêque de Krasnogorsk Irinarch qui a déclaré aux journalistes son intention d'élargir la présence de l'église dans les prisons. Les journaux notent que l'Eglise Orthodoxe Russe y est déjà présente. Dans les établissements pénitentiaires et les maisons d'arrêt, il existe plus de 500 églises. D'autres confessions ont aussi des lieux de culte : il y a 40 mosquées et deux synagogues.

    Lire aussi:

    Le Japon séduit par le cosmodrome russe Vostotchny
    Le cosmodrome de Baïkonour pourrait s’ouvrir aux Émirats arabes unis
    L’ambassadeur d’Ukraine convoqué au Vatican: Kiev dément
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik