Ecoutez Radio Sputnik
    Revue de presse

    Revue de presse

    Photo: RIA Novosti
    Lu dans la presse
    URL courte
    0 01

     


    La Premier ministre finlandaise Mari Kiviniemi a soutenu la proposition d'enseigner le russe à la place du suédois aux élèves de la Finlande orientale. Il s'agit d'une idée avancée par des politiques et des fonctionnaires des régions limitrophes avec la Russie. Cette question sera discutée lors de la compagne électorale législative au printemps prochain. Selon le quotidien « Rossiyskaya Gazeta », le « Parti du Centre » (Kesk) que Kiviniemi préside, s'appuie sur les électeurs des régions orientales de la Finlande. Or, les habitants de ces régions considèrent que le russe doit être reconnu en tant que la langue minoritaire et bénéficier des préférences y afférentes. Les liens avec la Russie s'affermissent de plus en plus, des touristes russes affluent en Finlande. D'après le pronostic de « Rossiyskaya Gazeta », dans dix ans il y aura plus de 100 000 personnes russophones dans ce pays nordique c'est-à-dire deux fois plus d'aujourd'hui. Actuellement, la langue russe est souvent exigé lors de l'embauche.

    La cité scientifique de Skolkovo près de Moscou a choisi son logo, annonce le quotidien « RBK Daily ». Le logotype représente les lettres « SK » stylisées en l'un des éléments de la table de Mendeleïev. Il a été présenté dans le cadre de la Journée de la Russie à l'Exposition Universelle Expo-2010 à Shanghai. Le porte-parole du fonds de Skolkovo Andrey Shtorkh a raconté au quotidien que ce logo avait été choisi parce qu' « il est porteur de nombreuses connotations : système, innovation. C'est aussi une allusion à la table de Mendeleïev qui est reconnaissable dans le monde entier ». « RBK Daily » rappelle que des projets de logotype et de style de Skolkovo devaient remplir un nombre de conditions. En premier lieu, la marque doit être utilisable également bien en Russie que dans le monde entier. Elle doit ensuite servir à différencier la cité scientifique d'une école de commerce située à proximité.

    Le Procureur militaire de Moscou Viktor Ivanov a interdit aux bureaux de recrutement de faire des recrutements dits « d'une seule journée », de confisquer des passeports, de faire participer des jeunes gens dans des activités de recrutement en dehors des délais déterminés ou lorsqu'un sursis était mis en jeu. Le procureur a également annoncé que 147 infractions liées aux règles de recrutement avaient été commises en premier semestre 2010. Mercredi dernier, lors de la rencontre qui a réuni des procureurs, des défenseurs des droits de l'homme et des représentants du commissariat militaire, Ivanov a cerné un nombre de problèmes demandant une attention particulière lors de la session de recrutement de cet automne. C'est notamment un sursis infondé ou un affranchissement illégale du service militaire. Le quotidien « Moskovskiy Komsomolets » a précisé qu'il y avait des organisations qui fournissaient de l'aide légale en consultant des jeunes gens et en représentant leurs intérêts. Il en existe cependant d'autres qui délivrent de faux certificats médicaux donnant droit de s'affanchir du service militaire. Le parquet a une intention ferme de lutter contre ce genre de prestataires.

    L'obligation de présenter un certificat médical lors de l'examen technique du véhicule sera abrogée dès novembre. C'est ce qui était ordonné par le Premier ministre Vladimir Poutine dans le but d'alléguer la procédure. Le quotidien « Kommersant » souligne que cette initiative entre au fait en contradiction avec l'instruction donnée par le Président Dmitri Medvedev de durcir des exigences quant à l'état de santé des conducteurs. L'obligation de présenter un certificat médical lors de l'examen technique existe depuis des années 1990. L'éventualité de son abrogation était discutée ces dernières années. Or, selon le quotidien, le certificat médical présenté lors de l'examen technique annuel, est le seul moyen de contrôler l'état de santé des conducteurs.

    Lire aussi:

    Le recrutement des cosmonautes en Russie bat son plein: 30 candidats déjà enregistrés
    Une idylle entre les technologies informatiques russes et les grandes enseignes françaises
    La guerre non déclarée de la CIA à la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik