Ecoutez Radio Sputnik
    Revue de presse 23.03.2011

    Revue de presse 23.03.2011

    Photo: RIA Novosti
    Lu dans la presse
    URL courte
    0 0 0

    Fermeture de l’espace aérien libyen : une résolution hâtive / Troisième sommet des pays du BRIC / Japon : fin de la mission des sauveteurs russes / Kirghizie : Moscou supprime les taxes pour des lubrifiants / La Russie à nouveau propriétaire de la Mission Saint-Serge de Jérusalem




    Fermeture de l’espace aérien libyen : une résolution hâtive

    L’adoption hâtive de la résolution qui sanctionne la fermeture de l’espace aérien au-dessus de la Libye a été un échec du Conseil de Sécurité de l’ONU, constate Nezavissimaïa Gazeta. C’est très regrettable car ces dernières années, la compréhension et la coopération entre les membres du Conseil de Sécurité se sont renforcées, ce qui avait permis de se diriger vers la résolution des problèmes internationaux aigus. Le quotidien précise que la décision d’organiser cette action a été prise sans le soutien de la part de la communauté internationale.

    Troisième sommet des pays du BRIC

    Le troisième sommet des leaders des pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) commencera dans trois semaines dans la ville chinoise de Sanya,  indique Izvestia. La Russie a accueilli le premier sommet en juin 2009,  en 2010 c’était le Brésil. Lors de cette édition,  la nouvelle structure de l’organisation qui se composera de cinq Etats sera approuvée. L’Afrique du Sud se joindra au Brésil, à la Russie, l’Inde et à la Chine. Le sigle BRIC sera donc doté d’une nouvelle lettre se transformant ainsi en BRICS. Il est probable que d’autres pays suivront le chemin de l’Afrique du Sud.  Il pourrait s’agir des pays qui se développent rapidement tels que la Turquie, la Corée du Sud, l’Indonésie et le Mexique. Pourquoi veulent-ils faire partie du BRIC ? Parce que le chiffre d’affaires entre les membres de cette organisation augmente plus rapidement qu’avec d’autres pays.

    Japon : fin de la mission des sauveteurs russes

    Les secouristes du ministère des Situations d’urgence ont achevé leur mission au Japon, annonce Vesti. 50 secouristes de l’Extrême-Orient sont déjà revenus en Russie. Tous les spécialistes subiront un examen médical. Les sauveteurs russes étaient les plus nombreux au Japon : 161 personnes ont secouru les régions de Sendai et d'Ishinomaki. Les spécialistes ont découvert 112 corps, malheureusement ils n’ont trouvé aucun survivant.

    Kirghizie : Moscou supprime les taxes pour des lubrifiants

    Selon Kommersant, après des négociations avec la Kirghizie, Moscou a supprimé les taxes introduites en février pour des lubrifiants, dont le manque pouvait entraîner des difficultés sérieuses. En échange, Bichkek a promis d’arrêter la réexportation des lubrifiants, importés sans taxes, sur les marchés des troisièmes Etats. Outre cela, la Russie est prête à faire un second cadeau à la Kirghizie. Le Premier ministre russe avait déclaré que Moscou réglait avec Bichkek les conditions de l’octroi de crédit sans intérêts de 30 millions de dollars. Les parties ont l’intention également d’avancer dans le domaine de la coopération énergétique

    La Russie à nouveau propriétaire de la Mission Saint-Serge de Jérusalem

    Israël a rendu à la Russie la Mission Saint-Serge de Jérusalem, le bâtiment construit à Jérusalem en 1890 par la Société impériale orthodoxe de Palestine, annonce Izvestia. Une « clé » symbolique a été transmise la veille de la visite du Premier ministre Benyamin Netanyahou à Moscou. Cette question a été réglée, il y a longtemps. Le processus de la restitution de « l’héritage royal » a été initié au début des années 1990 après le rétablissement des relations diplomatiques entre Moscou et Tel-Aviv. Le terrain russe est apparu sur le territoire d’Israël contemporain dans la deuxième partie du XIXème siècle.  En 1860, Alexandre II avait ordonné  d’acheter un morceau du terrain  sur lequel une église orthodoxe avait été construite, un hôtel pour les pèlerins et un bâtiment de la mission spirituelle.

    Lire aussi:

    Le rôle des BRICS et de la Russie dans le monde vu par Vladimir Poutine
    BRICS: «la Chine convertit sa puissance économique en influence politique mondiale»
    Poutine arrive en Chine pour le sommet des BRICS
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik