Ecoutez Radio Sputnik
    Revue de presse № 1

    Revue de presse № 1

    Photo: RIA Novosti
    Lu dans la presse
    URL courte
    0 10

    L’Union douanière et l’espace économique commun peuvent poser en perspective le fondement


    L’Union douanière et l’espace économique commun peuvent poser en perspective le fondement de l’Union Eurasiatique, est-il indiqué dans l’article du Premier ministre russe Vladimir Poutine écrit pour « Izvestia ». La formation au début de 2012 d’un espace économique commun, écrit Poutine, est un projet d’intégration très important, un « jalon historique pour nos pays et pour tous les Etats de l’Espace postsoviétique ». Ayant énuméré les avantages de l’Union douanière et de l’espace économique commun russo-biélorusso-kazakhe, Poutine indique que ces projets posent le fondement pour former en perspective l’Union économique eurasiatique. « Nous proposons le modèle d’Union supranationale puissante qui pourra devenir l’un des pôles du monde contemporain et jouer le rôle d’un lien efficace entre l’Europe et l’Asie- Pacifique dynamique », écrit Vladimir Poutine. L’Union Eurasiatique est un projet ouvert, a souligné le premier ministre russe. « Nous saluons l’adhésion d’autres partenaires, en premier lieu des pays de la communauté. Nous n’entendons pas précipiter personne », est-il indiqué dans l’article. La formation d’une Union eurasiatique, une intégration efficace, écrit pour conclure le chef du gouvernement russe, c’est la voie qui permettra d’occuper une place digne dans le monde compliqué du XXIe siècle, de se classer parmi les leaders de la croissance globale et du progrès civilisateur, d’enregistrer le succès et de s’épanouir ».   

    Sarkozy a été informé à la veille de la visite en Géorgie des détenus politiques, écrit le journal « Vzgliad ». La liste de plusieurs dizaines de détenus géorgiens est remise par le journaliste français en vue d’origine géorgienne Gueorgui Popkhadzé au secrétariat du président français Nicolas Sarkozy en prévision de sa visite à Tbilissi qui aura lieu le 7 octobre. Il a déclaré lundi que la liste qu’il a reçue des ombudsmans géorgiens serait soumise à l’examen du président français avant sa visite. Selon lui, le leader français mettra l’accent sur la visite en Arménie. Le taux d’audience de Nicolas Sarkozy constitue 26%, c’est un indice catastrophique et il a besoin de soutien du lobby arménien très influent en  France, a dit Gueorgui Popkhadzé. Selon le journal « Vzgliad », l’opposition géorgienne a signalé la nécessité d’engager le 7 octobre, jour de la visite du président Sarkozy à Tbilissi, une manifestation de protestation. Les spots exhortant les citoyens géorgiens à manifester sur la place de la Liberté à Tbilissi le 7 octobre sont diffusés plusieurs fois par jour sur les chaînes de télévision gouvernementales, notamment sur la Première chaîne caucasienne d’information. Les citoyens sont invités sur la place de la Liberté pour confirmer leur fidélité à la « désoccupation pacifique du pays ».

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    La Géorgie entend renforcer la composante française dans sa DCA
    Moscou révèle les «terribles» conséquences d’une possible adhésion de la Géorgie à l’Otan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik