Ecoutez Radio Sputnik
    Revue de presse № 1

    Revue de presse № 1

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 0 0

    Pendant la visite du Premier ministre russe Vladimir Poutine en Chine, Moscou et Pékin signeront un m


    Pendant la visite du Premier ministre russe Vladimir Poutine en Chine, Moscou et Pékin signeront un mémorandum sur la coopération dans le domaine de la modernisation, annonce « Kommersant ». Ce document deviendra l’analogue du programme « Partenariat pour la modernisation » entre la Russie et l'UE. C'était le Premier ministre Alexandre Joukov qui dirige la partie russe de la commission intergouvernementale avec la Chine qui avait annoncé que pendant la visite de Vladimir Poutine à Pékin on signera un mémorandum intergouvernemental sur la coopération dans le domaine de la modernisation.

    L'UE étend les sanctions contre la Syrie, l'Iran et la Biélorussie, annonce le journal « Vzgliad ». Les nouvelles sanctions contre la Syrie, l'Iran et la Biélorussie seront adoptées aujourd'hui à la réunion du Conseil de l'UE au niveau des ministres des Affaires Etrangères des 27 pays de la Communauté. Conformément au projet de la déclaration finale de la rencontre ministérielle, on développera les « listes noires »   des personnes physiques auxquelles on interdira l'entrée sur le territoire d’Europe et dont les comptes dans les banques européennes seront bloqués. Dans la liste noire pour la Biélorussie on introduira  16 juges, avocats d'Etat et accusateurs publics que l'UE croit responsables pour l'organisation des procès envers les membres de l'opposition. Actuellement,  la « liste noire » de la Biélorussie est la plus grande. Elle se compose de plus de 200 personne avec le président Alexandre Loukachanko en tête.

    Les négociations avec la Géorgie sur l'adhésion de la Russie à l'OMC ont échouées, annonce le journal « Vzgliad ». Tbilissi a déclaré qu'il n'acceptera pas l'adhésion de la Russie à l'OMC jusqu'à ce que Moscou révise sa position concernant le régime du commerce sur le territoire de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud. Selon la Russie, les exigences de la Géorgie sont mal fondées. « Les négociations sont terminées, ont peut dire qu'elles ont échouées, parce qu'on n'a pas réussi à atteindre des résultats », a déclaré le vice ministre des Affaires Etrangères de Géorgie Sergueï Kapanadze. Selon lui, la cause de cette situation consiste en ce que la Russie a refusé de donner à la Géorgie un accès à l'information et au commerce sur les territoires occupés, c'est à dire, en Ossétie du Sud et  en Abkhazie. Le chef de la délégation russe Maxime Medvedkov a déclaré à son tour que les exigences de la Géorgie sortent en dehors de la responsabilité de l'OMC. Il a  ajouté que dans les questions principales sur l'adhésion de la Russie à l'OMC « on a atteint les accords, il y a juste quelques moments techniques qu'il faut coordonner ».

    Lire aussi:

    Les Brics font front commun pour le libre-échange
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Embargo sur le porc: Moscou peut aussi «attaquer en justice l’action intentée par l’UE»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik