Ecoutez Radio Sputnik
    Revue de presse № 2

    Revue de presse № 2

    Photo: RIA Novosti
    Lu dans la presse
    URL courte
    0 10

    Kiev a l’intention d’accélérer les négociations avec Gazprom, annonce


    Kiev a l’intention d’accélérer les négociations avec Gazprom, annonce « Interfax ». Les autorités ukrainiennes sont intéressées à accélérer les négociations avec « Gazprom » russe, a annoncé dimanche une source qui est au courant de la situation qui s’est formée après les négociations de samedi entre les autorités de « Gazprom » et le ministre de l’Energie de l’Ukraine Youri Boïko à Saint-Pétersbourg. Il a ajouté que lundi une « large délégation » du gouvernement ukrainien formée pour les négociations sur le gaz, arrive à Moscou. L’Ukraine exige de Gazprom des nouveaux rabais pour le gaz. La partie russe a toujours parlé de la baisse possible des prix si Gazprom participe en tant que propriétaire dans le domaine gazier ukrainien. Gazprom commentait jusqu’à présent avec l’optimisme les négociations sur la révision des conditions de la coopération. Cependant, la semaine dernière il y a eu une déclaration selon laquelle, contrairement aux appréciations faites avant, le nouveau contrat avec l’Ukraine ne sera pas signé en décembre. « Il n’y aura pas de cadeaux de Noël », a déclaré lundi dernier le chef de Gazprom Alexeï Miller.

    La CEI continuera à exercer le rôle du forum des pays de l’espace post-soviétique c’est pourquoi il ne faut pas enterrer cette organisation, a déclaré dimanche l’assistant au président russe Sergueï Prikhodko, annonce « Interfax ».  Il a souligné que la Communauté « c’est un forum supplémentaire pour la comparaison des opinions concernant les questions les plus urgentes ». « Et il est tôt d’« enterrer » la CEI », - a annoncé l’assistant au président. Il a souligné que l’existence de la CEI joue le rôle stabilisateur très important pour chacun des Etats et un grand rôle dans l’élaboration des décisions collectives concernant les nouveaux défis globaux et concernant les questions stratégiques dans l’espace commun.

    Les Etats-Unis et l’UE  exigent à la Biélorussie  de libérer tous les prisonniers politiques, annonce RIA Novosti. Les Etats-Unis et l’UE continuent à exiger  de la Biélorussie  la libération  de tous les prisonniers politiques et leur réhabilitation, annonce-t-on dans la déclaration commune du secrétaire d’Etat  des Etats-Unis Hillary Clinton  et le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères Catherine Ashton. « Aujourd’hui  nous nous souvenons qu’un an a passé après le début de la répression brutale par le gouvernement biélorusse de la société civile,  de l’opposition politique et des médias indépendants », annonce-t-on dans la déclaration de dimanche. Clinton et Ashton soulignent  que depuis ce moment les autorités biélorusses continuent à jeter les manifestants pacifiques dans les prisons, à réprimer les manifestations  pacifiques et à essayer d’ « étouffer les voix indépendants ».  Ils soulignent également qu’il existe des informations concernant le mauvais traitement des prisonniers politiques. Clinton et Ashton  ont exprimé leur inquiétude concernant des nouvelles lois biélorusses qui ont limité de leur point de vue les droits humains fondamentaux.

    Lire aussi:

    Le russe Gazprom exporte une quantité de gaz record grâce à une «Bête de l’Est»
    Une nouvelle technologie de liquéfaction de gaz prochainement créée en Russie
    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik