Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Le terrorisme islamiste se répand en Amérique du Nord

    Lu dans la presse
    URL courte
    L'attentat de Boston (74)
    0 01

    Jokhar Tsarnaev a été officiellement accusé lundi de l’explosion survenue une semaine avant sur la ligne d’arrivée du marathon de Boston. Le lendemain, deux islamistes étaient inculpés à Toronto pour tentative d'attentat sur une voie ferrée reliant les USA et le Canada, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta du 24 avril 2013.

    Jokhar Tsarnaev a été officiellement accusé lundi de l’explosion survenue une semaine avant sur la ligne d’arrivée du marathon de Boston. Le lendemain, deux islamistes étaient inculpés à Toronto pour tentative d'attentat sur une voie ferrée reliant les USA et le Canada, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta du 24 avril 2013.

    Jokhar Tsarnaev, 19 ans, citoyen américain d'origine tchétchène, a été officiellement accusé d'utilisation d'arme de destruction massive. S’il était reconnu coupable, il pourrait être condamné à la peine capitale. Tsarnaev a été inculpé au sein même de l'hôpital où il avait été admis pour des blessures au cou et à la jambe. C'est à l'hôpital qu’aujourd’hui encore, les agents du FBI interrogent le suspect.

    Jokhar Tsarnaev affirme que lui et son frère ont agit sans complices et étaient guidés par leurs convictions religieuses. Selon lui, son frère aîné Tamerlan était l'initiateur idéologique et l'organisateur de l'attentat. Il a déclaré que ce dernier voulait "protéger l'islam contre les attaques". Jokhar a ajouté qu'ils étaient solitaires et qu'aucune organisation terroriste internationale n'était derrière l'attentat.

    Les forces de l'ordre recueillent activement des informations sur les déplacements et l'activité de Tamerlan Tsarnaev ces dernières années, notamment sur son voyage en Russie en 2012. Tamerlan s'intéressait à tout ce qui avait un rapport avec l'islam et selon certaines informations, il pourrait être associé à Dokou Oumarov, une figure emblématique de l'extrémisme clandestin en Russie.

    Selon les informations de la Société islamique de Boston, Tamerlan Tsarnaev assistait régulièrement aux sermons de la mosquée de Cambridge où il entrait souvent en polémique avec l'imam. A deux reprises, il avait même interrompu l’office. En novembre 2012, il avait protesté contre l'appel de l'imam à célébrer les fêtes nationales américaines au même titre que la naissance du prophète Mahomet. En janvier dernier, Tsarnaev l’avait traité d'hypocrite pour avoir qualifié Martin Luther King de grand homme.

    © RIA Novosti/Avrora. D. Vozhegova, I. Zakhartchenko, V. Chumov
    Boston au lendemain de l'attentat

    L'agence américaine AP a rapporté hier que selon la police, les frères Tsarnaev appartenaient à une branche de l'islam radical. Le témoignage de Jokhar indiquerait que le motif des attentats de Boston étaient bien fondés sur l’extrémisme religieux mais que les frères ne faisaient partie d'aucune organisation terroriste. Ils auraient appris à fabriquer des explosifs sur internet et de toute évidence, ils s'apprêtaient à commettre d'autres attentats, selon le commissaire de police de Boston Edward Davis. "Nous avons des raisons de penser qu'ils avaient l'intention d'attaquer d'autres individus. C'est ce que je pense à l'heure actuelle", a-t-il déclaré. Patrick Ventrell, porte-parole du département d'Etat, a déclaré que les forces de l'ordre américaines coopéraient avec la Russie dans le cadre de l'enquête sur l'attentat. La liaison est assurée par les canaux de police.

    Pendant ce temps le Canada annonçait avoir empêché un grand attentat sur une voie ferrée, voire une série d'attaques. Le tribunal de Toronto devait inculper mardi deux terroristes qui s'apprêtaient à commettre des attentats entre Toronto et New York. Chiheb Esseghaier et Raed Jaser vivaient à Montréal et à Toronto respectivement. Ils détiennent des passeports canadiens. Les terroristes auraient reçu leurs ordres des représentants d'Al-Qaïda en Iran. Les autorités iraniennes nient toute implication dans cette affaire.

    Comme l'a déclaré le responsable des opérations de la police fédérale canadienne James Malizia, les terroristes étaient sous surveillance depuis août dernier, en coopération avec le FBI et d'autres services américains. Suffisamment de preuves ont été rassemblées pour arrêter et inculper les terroristes.

    Dossier:
    L'attentat de Boston (74)

    Lire aussi:

    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Ce test de QI n’a que trois questions mais la plupart des gens échouent à y répondre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik