Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Défense: en Russie, les robots de combat ont du retard

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 44 0 0

    Donner à des robots un travail dangereux pour l'homme est complètement normal. Les plus grandes puissances militaires travaillent déjà dans ce sens et la Russie ne devrait pas prendre de retard, écrit mardi le quotidien Vedomosti du 4 juin 2013.

    Donner à des robots un travail dangereux pour l'homme est complètement normal. Les plus grandes puissances militaires travaillent déjà dans ce sens et la Russie ne devrait pas prendre de retard, écrit mardi le quotidien Vedomosti du 4 juin 2013.

    Le ministre de la Défense russe Sergueï Choïgou a reconnu hier que les appareils de combat robotisés russes étaient pour l'instant en retard par rapport à leurs concurrents étrangers. La conception de robots de combat est prévue par le programme de défense 2011-2020 mais les délais sont constamment retardés et la qualité de la production se réduit en raison du retard technologique des entreprises, une mauvaise organisation de travail sur les contrats d'Etat et le manque de personnel qualifié.

    L'an dernier le vice-premier ministre de la Défense Dmitri Rogozine évoquait également la nécessité de créer une intelligence artificielle pour remplacer le matériel militaire piloté et appelait à "ne pas craindre des tâches fantastiques". Cette année Rogozine a déjà annoncé la conception de robots qui auraient pour mission d'évacuer des blessés du lieu d'un attentat et de neutraliser les terroristes.

    Les militaires sont enthousiastes et considèrent que les robots de combat sont l'avenir de l'armée.

    Rogozine est préoccupé par les intérêts de l'industrie de l'armement et Choïgou par ceux de l'armée. Aujourd'hui pourtant le conflit entre l'armée et l'industrie de l'armement, comme à l'époque d'Anatoli Serdioukov, s'est éteint. Mais les risques existent tout de même : par exemple, Rogozine et Choïgou créent tous les deux des concepts militaires novateurs que la presse compare à l'agence américaine Darpa.

    Les robots sont un nouveau "sujet" qui peut être vendu au gouvernement en échange d'une part de budget. Et il est très important de savoir si l'argent versé financera une magnifique utopie ou un quotidien triste mais nécessaire. L'industrie de l'armement russe a encore beaucoup de retard sur les meilleurs concepteurs de drones ou d'appareils robotisés terrestres et sous-marins. Chaque pays connaît des lenteurs dans certains secteurs mais la Russie est également en retard sur les Etats-Unis dans le développement d'un système commun de gestion des troupes reliant toutes les unités tactiques entre elles.

    Cependant, la lenteur de l'industrie russe pourrait être bénéfique dans un certain sens : au moins, la Russie ne créera pas SkyNet et ne sera pas responsable du soulèvement des machines.

    Lire aussi:

    L’armée de l’air US commande des robots pour pallier à la pénurie de pilotes humains
    «Fedor»: le premier robot humanoïde à savoir faire le grand écart
    Robots et armes hypersoniques en dotation dans l’armée russe d’ici 2025
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik