Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Les rebelles syriens fixent un ultimatum à Moscou

    Lu dans la presse
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 0 10

    Le commandement de l'Armée syrienne libre (ASL) exige que la Russie autorise une intervention internationale dans le conflit syrien, écrit le quotidien Troud du 4 juin 2013.

    Le commandement de l'Armée syrienne libre (ASL) exige que la Russie autorise une intervention internationale dans le conflit syrien, écrit le quotidien Troud du 4 juin 2013.

    L'opposition syrienne s'est adressée au Conseil de sécurité des Nations unies en exigeant que Moscou cesse d'empêcher l'intervention internationale dans le conflit. Le commandement de l'ASL a accompagné ses paroles de menaces - celles d'opérations sur le territoire libanais.

    "Au nom des habitants de Qousseir, le conseil militaire suprême demande à la Russie de ne plus empêcher une intervention internationale", annonce la déclaration signée par Salim Idris, chef du Conseil militaire suprême de l'ASL.

    "Nous demandons que le Conseil de sécurité prenne des mesures fortes contre cette agression, annonce le document. Nous exigeons qu'une pression internationale soit opérée sur le gouvernement libanais pour qu'il retire les troupes du Hezbollah du territoire syrien. Sinon, nous serions obligés de transformer notre lutte contre le régime criminel d'al-Assad en conflit transfrontalier."

    Cette annonce fait suite au blocage par la Russie, le 1er juin, d'une déclaration du Conseil de sécurité de l'Onu concernant les événements de Qousseir, où les troupes gouvernementales avaient attaqué les rebelles de l'opposition.

    En décembre dernier les rebelles de l'ASL avaient menacé d'attaquer les ambassades de Russie et d'Ukraine en Syrie, ainsi que d'ouvrir la "chasse" aux citoyens de ces pays.

    Les auteurs du message ont expliqué qu'il s'agissait d'une réponse à la "déclaration du MAE ukrainien au sujet de la capture de "l'espionne" ukrainienne Ankhar Kotchneva en octobre 2012, qui portait une arme et était traductrice pour les officiers russes".

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    La libération de Palmyre, une base pour l’accroissement des opérations antiterroristes
    L’opération antikurde à Afrine pourrait démarrer à tout moment, selon le chef de l’ASL
    Daech commence à quitter la ville syrienne d’Al-Bab
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik