Ecoutez Radio Sputnik
    Граница Украины с Россией

    Pas de compromis douanier entre Kiev et Moscou

    © Sputnik . Alexandr Mazurkevich
    Lu dans la presse
    URL courte
    L'Union douanière, créée par la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie (237)
    0 01

    Les négociations sur l'adhésion de l'Ukraine à l'Union douanière semblent toucher à leur fin.

    Les négociations sur l'adhésion de l'Ukraine à l'Union douanière semblent toucher à leur fin.

    Selon le premier vice-premier ministre russe Igor Chouvalov, l'Ukraine ne pourra pas conserver son régime douanier assez libéral avec la Russie après l'intégration à l'Union européenne (UE), écrit mardi 27 août le quotidien Kommersant.

    Kiev doit se préparer au durcissement du régime jusqu'à l'application d'un tarif douanier commun à toutes les marchandises ukrainiennes. A en juger par le ton des déclarations, l'association de l'Ukraine avec l'UE est considérée par les autorités russes comme un fait accompli.

    "L'Ukraine ne peut pas faire partie de l'Union douanière et conclure un contrat de libre échange avec l'UE", estime Igor Chouvalov. Selon lui, il est inutile de poursuivre les négociations à ce sujet. "Les Ukrainiens veulent trouver un format compatible. Nous avons essayé de trouver une solution, même avec une période de transition. Mais même si l'on avait trouvé un compromis et que nous étions prêts à le faire, ils n'auraient eu aucune possibilité en ce qui concerne le tarif douanier commun (TDC). Ils sont complètement liés par l'accord sur la zone de libre échange avec l'UE", explique Igor Chouvalov.

    La délégation, dirigée par le premier ministre ukrainien Nikolaï Azarov, s'est rendue à Moscou lundi dernier. Les discussions entre experts puis entre les premiers ministres étaient supposées déboucher sur un compromis concernant les conditions des échanges commerciaux. Il y a deux semaines, la douane russe est passée au contrôle continu des marchandises de tous les producteurs ukrainiens, vérifiant attentivement leur pays d'origine. Désormais, on en connaît la raison : la démarche de la douane visait à montrer aux autorités ukrainiennes les problèmes qui surviendraient en cas d'intégration du pays à l'UE.

    "En négociant, nous partions du fait qu'ils signeraient cet accord avec l'UE, déclare Chouvalov. En parallèle, ils peuvent dire qu'ils souhaitent adhérer à l'Union douanière. Dire, c'est une chose, mais est-ce qu'ils peuvent le faire ? En analysant la situation, nous avons compris qu’aucun compromis n’était possible."

    Le premier vice-premier ministre rappelle qu'en conformité avec l'accord UE-Ukraine, près de 95% des marchandises seraient exonérées de taxes douanières. Par conséquent, en cas de

    double- jeu de l’Ukraine avec l’Europe et la Russie, les marchandises européennes arriveraient d'abord sur le marché ukrainien avant de pénétrer de manière incontrôlable dans l'espace de l'Union douanière. Pendant ce temps, les produits ukrainiens seraient également propulsés sur le marché de l'Union douanière.

    A l'heure actuelle, la Russie représente plus d'un quart des exportations ukrainiennes. Auparavant, le conseiller du président russe Sergueï Glaziev évaluait les pertes de l'économie ukrainienne à 1,2% du PIB en cas de signature de l'accord avec l'UE. Les économistes interrogés reconnaissent que les conséquences économiques à court terme seraient négatives pour l'Ukraine. "Cela aurait un impact considérable sur l'Ukraine, déclare le professeur Alexeï Portanski du Haut collège d'économie. A l'étape actuelle, la zone de libre échange avec l'UE n'apporterait aucune compensation économique à l'Ukraine : tout est misé sur l'avenir."

    Sergueï Oulatov, de la Banque mondiale, pense que le marché européen compensera en partie ces pertes mais que l'Ukraine aura besoin de restructurer son industrie afin que ses marchandises soient demandées en Europe. "Les liens d'intégration ont été significativement détériorés et c'est pourquoi il sera facile aujourd'hui de remplacer la production ukrainienne sur le marché russe", conclut-il.

    Dossier:
    L'Union douanière, créée par la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie (237)

    Lire aussi:

    Donald Trump: la Marine US a abattu un drone iranien dans le détroit d'Ormuz
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik