Ecoutez Radio Sputnik
    Great Wall Motors

    L'offensive automobile chinoise sur le marché russe

    © Photo. Great Wall Motors Ltd.
    Lu dans la presse
    URL courte
    127451

    Les constructeurs chinois parviennent à augmenter leurs ventes sur le marché automobile russe, pourtant en déclin, écrit mardi le quotidien Izvestia.

    Depuis le début de l'année, les ventes de voitures chinoises en Russie ont augmenté de plus d'un tiers pour atteindre 65 000 véhicules, permettant aux constructeurs de s'emparer de 3,6% du marché. Les ventes de voitures chinoises en Russie pourraient dépasser 100 000 unités en 2013.

    Selon le rapport publié hier par le Comité des constructeurs automobiles de l'Association of European Businesses (AEB), près de 64.800 voitures chinoises — tous constructeurs confondus — ont été vendues sur le marché russe de janvier à août 2013, soit 35% de plus qu’à la même période en 2012 et 3,6% du marché russe. A titre de comparaison la marque Ford, populaire en Russie et disposant d'une chaîne de production dans le pays, a vendu 69 000 voitures et occupe 3,9% du marché.

    Pour leur part les ventes de Lada, Chevrolet ou encore Nissan, marques présentes sur le marché russe depuis assez longtemps, descendent en flèche, tout comme leurs parts de marché.

    Entre janvier et août 2013 le marché russe a perdu 7% par rapport à la même période l'an dernier et s'élève à moins de 1,8 million de voitures.

    "Les prix des voitures chinoises sont très attractifs et ils font partie du programme public de prêts préférentiels, rappelle l'expert indépendant Evgueni Mejov. C'est la raison de leur succès.

    Par ailleurs, on ne peut pas dire qu'ils prennent des parts de marché aux autres constructeurs: ils continuent simplement à progresser dans un contexte de déclin général des ventes. Contrairement à Geely et FAW, qui sont avantagés par le fait que leur base de comparaison est basse avec peu de ventes l'an dernier, Chery, présente depuis longtemps que le marché russe, a enregistré une hausse de 5%; ce qui entre parfaitement dans le cadre d'une croissance organique."

    "Les modèles chinois les plus populaires sont les crossovers, qui ont un bon potentiel tout-terrain tout en étant abordables. De plus, ces véhicules ont fait leurs preuves dans la durée", remarque l'expert d'Avtostat Andreï Toptoun.

    Il note également que les chiffres fournis par les sociétés chinoises à l'AEB pourraient être incomplets et que les ventes réelles de voitures chinoises en Russie pourraient être plus élevées.

    "C'est l'effet du bouche à oreille. Les gens n'ont rien à reprocher au véhicule et le recommandent à leurs amis. Autrement dit, les Russes ont enfin remarqué que les voitures chinoises pouvaient être à la hauteur de la qualité des voitures russes accessibles, déclare un représentant d'UniMotors, distributeur officiel de voitures chinoises.

    Dans un contexte de diminution générale des ventes de voitures en Russie, l'avantage reviendra à celui qui proposera quelque chose de nouveau en maintenant les tarifs, déclare un haut responsable de la représentation russe d'une société chinoise.

    Près d'une dizaine de constructeurs automobiles chinois sont présents sur le marché russe, dont les plus connus sont Geely, Lifan, Great Wall, Chery et FAW. Entre janvier et août, le groupe Geely était en tête parmi les marques chinoises: ses ventes ont augmenté de 71% et ont atteint 17 250 voitures depuis le début de l'année. Ainsi, le constructeur chinois a pour la première fois dépassé le japonais Honda. Lifan suit de très près les marques japonaises également.

    En août, les résultats de Geely et Lifan ont dépassé non seulement Honda mais aussi Citroën, se rapprochant de Peugeot et Suzuki.

    Tags:
    Association of European Businesses (AEB), voitures, Great Wall Motors, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik