Ecoutez Radio Sputnik
Lu dans la presse

EuroMaidan: une visite non autorisée d'une responsable lituanienne

Lu dans la presse
URL courte
Accord d'association Ukraine-UE (227)
0400

L'allocution prononcée par la présidente du parlement lituanien Loreta Grauziniene à Kiev devant les partisans du rapprochement de l'Ukraine et de l'Europe a été le point culminant de la pression sans précédent exercée par l'UE sur le président ukrainien, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

L'allocution prononcée par la présidente du parlement lituanien Loreta Grauziniene à Kiev devant les partisans du rapprochement de l'Ukraine et de l'Europe a été le point culminant de la pression sans précédent exercée par l'UE sur le président ukrainien, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Loreta Grauziniene, accompagnée par deux de ses adjoints, a beaucoup surpris le ministère ukrainien des Affaires étrangères par son apparition sur la place de l'Europe à Kiev, étant donné qu’elle n’en avait pas informé les autorités du pays.

D'après son calendrier de travail, elle devait au contraire se trouver au Royaume-Uni.

Le secrétariat du parlement lituanien a expliqué plus tard que Loreta Grauziniene avait annulé son voyage à Londres au dernier moment pour rencontrer d'urgence les leaders de l'opposition ukrainienne et son homologue, le président du parlement ukrainien Vladimir Rybak. Mais cette rencontre n'a pas eu lieu en raison de l’emploi du temps de ce dernier : Rybak était en visite officielle au Canada pour négocier la création d'une zone de libre échange bilatérale et n'avait pas l'intention de changer son calendrier.

Il semblerait que le véritable objectif du voyage de Grauziniene était d'intervenir sur la place de l'Europe. Elle a appelé la foule à ne pas renoncer à l'UE et à continuer d'exiger des autorités de signer un accord d'association. Cet acte arbitraire dépassant tout cadre diplomatique, qui est également une violation du protocole, a fait réagir la diplomatie ukrainienne.

Ces derniers mois le ministère préférait ignorer les gestes arrogants et les déclarations insolentes des politiciens européens. Mais cette fois la présidente du parlement a dépassé les bornes.

Le ministère a convoqué l'ambassadeur de Lituanie pour lui exprimer la préoccupation des autorités concernant l'intervention de Grauziniene lors du rassemblement de l'opposition.

Mais plus tard Kiev a précisé que ce ne sont pas les propos de la présidente ou son ingérence flagrante dans les affaires intérieures d'un Etat souverain qui le préoccupaient, mais uniquement sa sécurité.

Cette action de Grauziniene a également beaucoup surpris les Lituaniens. "Les visites de la présidente sont examinées par l'administration du parlement. Je dois dire que toutes les visites à l'étranger sont convenues avec les autorités. Elles doivent être convenues", a déclaré le premier ministre lituanien Algirdas Butkevicius. "Je considère que cet acte fait partie des plus scandaleux dans l'histoire de la politique étrangère lituanienne. Les événements en Ukraine constituent un immense enjeu, pas seulement pour la Lituanie. Dans ce cas, le voyage d'un responsable du parlement lituanien en Ukraine non convenu avec le ministère des Affaires étrangères, l'administration présidentielle et le premier ministre lituanien est inadmissible, et peut même être très dangereux.  Je l'associe uniquement à la politique intérieure".

Dossier:
Accord d'association Ukraine-UE (227)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres