Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    La Russie relance son projet antisatellite

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 81

    En Russie la commission parlementaire chargée des questions de Défense va suggérer au président et au gouvernement de relancer le système de haute précision pour abattre les satellites en orbite basse et intercepter des missiles, écrit vendredi le quotidien Izvestia.

    En Russie la commission parlementaire chargée des questions de Défense va suggérer au président et au gouvernement de relancer le système de haute précision pour abattre les satellites en orbite basse et intercepter des missiles, écrit vendredi le quotidien Izvestia.

    Les députés estiment que ce projet permettra à la Russie de conserver ses positions dans le secteur de la défense spatiale. Les experts pensent toutefois que relancer cette initiative datant de l’URSS est impossible sans une profonde modernisation de l'industrie militaire.

    Les membres de la commission ont noté dans leurs recommandations, à l'issue des auditions de novembre, qu’il faudrait reprendre les travaux sur le complexe sol-air Kontakt destiné à neutraliser les satellites de navigation et de transmissions.

    Le complexe conçu au début des années 1980 par le bureau d'études Almaz comprend un système de détection radar et optique terrestre, ainsi qu'une version spéciale de chasseurs MiG-31D - cet appareil embarque un seul missile de 10 mètres de long capable d'atteindre un satellite à 120 km d'altitude avec une ogive à fragmentation.

    A l’époque la station terrestre se situait au Kazakhstan sur le polygone de Sary-Chagan et transmettait à l'avion les coordonnées du satellite. Selon l'idée des ingénieurs, le système Kontakt pouvait neutraliser en 36 heures jusqu'à 24 cibles en orbite. Le projet a été abandonné dans les années 1990.

    Le vice-président de la commission Frants Klintsevitch a expliqué que le système Kontakt serait nécessaire pour attaquer les satellites mais aussi pour se défendre. Selon lui, on ne peut pas se permettre le moindre retard dans les tendances militaires contemporaines.

    Anatoli Sitnov, ex-responsable du ministère de la Défense, a souligné que les Etats-Unis disposaient déjà d'un drone aérospatial remplissant les missions du complexe Kontakt – le Boeing X-37B.

    "Les USA possèdent un appareil capable de rester en vol contrôlé pendant 11 à 12 mois. Il s'agit en fait d'un vaisseau spatial capable d'approcher un satellite et de le sortir de son orbite avec une arme à feu ou un laser", a-t-il déclaré.

    Anatoli Sitnov a ajouté que l'aviation jouerait un rôle décisif en cas d'attaque spatiale mais qu’il sera impossible de relancer le programme Kontakt sans une préparation préalable des entreprises de l'industrie électronique.

    Il est indispensable d'utiliser des technologies modernes pour relancer les recherches suspendues sur le projet Kontakt, confirme Andreï Zverev, directeur général du holding Roselektronika du groupe Rostekh.

    "Il est insensé de recréer une base modulaire électronique datant de plus de 20 ans. Les technologies ont fait beaucoup de progrès depuis. L'industrie radioélectronique russe sait comment satisfaire les besoins des militaires en composants électroniques modernes mais elle ne peut pas le faire sans le soutien de l'Etat", souligne Andreï Zverev.

    Le président russe Vladimir Poutine a également souligné l'importance du développement des armements stratégiques non nucléaires et des moyens de neutralisation le 12 décembre dans son allocution devant l'Assemblée fédérale. Il a souligné qu'il fallait préparer une réponse digne à une "frappe globale désarmante instantanée".

    "Nous savons parfaitement qu’un système de défense antimissile n’a de défensif que le nom. En réalité il représente une partie conséquente de notre potentiel stratégique offensif. Autre point important : le développement de nouveaux systèmes d'armements tels que les engins explosifs nucléaires de faible puissance, les missiles stratégiques non nucléaires, les systèmes hypersoniques non nucléaires de haute précision destinés à frapper rapidement et sur une longue portée", a conclu le président russe.

     

    Lire aussi:

    Une série de nuits de violences à Romans-sur-Isère: caillassage et jets de cocktails Molotov contre la police
    Macron officialise l'avis de la France sur Huawei après la décision de Trump de l’écarter
    Le crash d'un F-16 laisse un trou béant dans le toit d'un bâtiment en Californie (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik