Ecoutez Radio Sputnik
    Navigation par satellite: GPS et Glonass

    Obama ne veut pas du "GPS russe" sur le territoire américain

    © Sputnik . Valery Melnikov
    Lu dans la presse
    URL courte
    Système de navigation spatiale GLONASS (171)
    0 21
    S'abonner

    Le système russe GLONASS – l’équivalent du GPS américain – ambitionnait de construire des stations aux Etats-Unis : la nouvelle loi fixant le budget de défense des USA pour 2014 interdit, de fait, son installation, écrit lundi le quotidien RBC Daily.

    Le système russe GLONASS – l’équivalent du GPS américain – ambitionnait de construire des stations aux Etats-Unis : la nouvelle loi fixant le budget de défense des USA pour 2014 interdit, de fait, son installation, écrit lundi le quotidien RBC Daily.

    Bien que le texte détaille les conditions de déploiement, les auteurs de la loi ont reconnu qu'ils voulaient rendre la présence du GLONASS aux Etats-Unis pratiquement impossible.

    "L'objectif était de rendre ce projet russe improbable, voire impossible", selon une source anonyme du parti républicain citée par le New York Times. D'après le texte, pour autoriser ces stations sur le territoire américain, le secrétaire à la Défense et le directeur du renseignement national devront assurer au Congrès que ces sites ne seront pas utilisés pour espionner les USA et transmettront uniquement des données ouvertes. Le système GLONASS ne doit pas non plus améliorer l'efficacité des armements russes et affaiblir les positions du système américain GPS sur le marché.

    En novembre, le Pentagone et la CIA tentaient de persuader le département d'Etat de ne pas délivrer à Roskosmos la licence pour construire des stations du système GLONASS sur le sol américain. Ils craignaient que ces stations puissent être utilisées à des fins militaires, notamment pour améliorer la précision des missiles guidés russes. "Je voudrais comprendre pourquoi les USA seraient disposés à aider un concurrent de GPS alors qu’aujourd’hui le monde entier dépend de ce système, ce qui est un avantage flagrant pour les Etats-Unis", avait déclaré à l'époque Mike Rogers, chef de la commission du renseignement à la Chambre des représentants.

    La Russie avait envoyé aux USA sa requête pour la construction de stations du système GLONASS en mai 2012 - Roskosmos compte en déployer huit aux Etats-Unis. Le développement du système GLONASS a commencé dans les années 1970 puis a été intégralement mis en service par le ministère de la Défense en 1993. La Russie avait devancé son concurrent américain GPS de deux ans, puisque ce dernier n’avait été officiellement reconnu prêt pour la mise en service qu’en 1995. C’est là que les chemins de ces systèmes de navigation se séparent.

    Les Américains ont alors rapidement décidé de réorienter leur système satellite prévu à des fins militaires vers les systèmes de navigation pour le civil. En mai 2000, le décret du président Bill Clinton levait le bridage artificiel du signal de manière à ce que les informations en provenance des satellites puissent être reçues par tous les récepteurs gratuitement.

    Un décret identique a été signé en Russie en mai 2007 par le président Vladimir Poutine. Le groupe orbital était censé être entièrement déployé début 2013 mais tout ne s'est pas déroulé comme prévu. En décembre 2012, trois appareils GLONASS-M lancés sur la fusée porteuse Proton-M depuis Baïkonour n'avaient pas réussi à atteindre l'orbite terrestre suite à des erreurs de calcul dans la mission de vol (1,5 tonne de combustible de trop avait été versée dans les réservoirs).

    Les experts se rejoignent pour dire que GLONASS sera surtout demandé au Moyen-Orient, en Chine et en Amérique latine – des régions qui cherchent à réduire les risques politiques associés à la dépendance des USA. Les Etats-Unis ont la possibilité technique de débrancher le signal GPS dans toute une région. Bien que les autorités du pays ne l'aient jamais confirmé, la communauté internationale est persuadée que le GPS a déjà été "brouillé" à plusieurs reprises, par exemple, pendant la campagne en Irak.





    Dossier:
    Système de navigation spatiale GLONASS (171)

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Le Kremlin dévoile qui a interrompu le tête-à-tête entre Poutine et Zelensky à Paris
    Envoyé par erreur par la poste, un chat passe plus d’une semaine dans un colis
    Végane depuis cinq ans, elle mange de la viande et s’étonne des résultats
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik