Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    La Moldavie met ses aérodromes et avions à disposition de l'Otan

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 0 0

    La Transnistrie, un Etat non reconnu, officiellement territoire de Moldavie, accuse le ministère de la Défense moldave de vouloir mettre l'infrastructure aérienne nationale à disposition de l'Otan. Il exprime également son désaccord avec l'alliance pro-européenne au pouvoir pour avoir renoncé à la neutralité du pays, écrit mercredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    La Transnistrie, un Etat non reconnu, officiellement territoire de Moldavie, accuse le ministère de la Défense moldave de vouloir mettre l'infrastructure aérienne nationale à disposition de l'Otan. Il exprime également son désaccord avec l'alliance pro-européenne au pouvoir pour avoir renoncé à la neutralité du pays, écrit mercredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    L'ancien vice-premier ministre moldave Viktor Stepaniouk, leader du parti populaire-socialiste, a confirmé que le ministre moldave de la Défense Vitalie Marinuta avait participé aux pourparlers à ce sujet avec l’aval des autorités. Ces discussions pourraient s’être conclues par des accords. Le député du parlement moldave et ex-ministre de la Sécurité Artur Rechetnikov note que le gouvernement moldave enfreint le statut de neutralité du pays et pense que cette démarche vise à évincer la Russie de la région.

    Le KGB de Transnistrie a annoncé qu'à l'issue de la "visite en Moldavie de hauts fonctionnaires américains et roumains début décembre 2013 et de leurs entretiens avec les dirigeants moldaves, les parties avaient convenu de l'abandon du statut de neutralité de la Moldavie et acté son adhésion future à l'Otan". De plus, la Moldavie aurait l'intention de doter son armée de l'air de nouveaux types de matériel aérien et voudrait mettre son infrastructure aérienne militaire à disposition de l'Otan. Selon les informations des Transnistriens, le gouvernement moldave s’est engagé à court terme à fournir ses bases militaires pour les besoins de l'Otan, notamment les aérodromes près des communes de Cahul (sud) et Marculesti (nord). Tiraspol l'a interprété comme l'exercice d'une "pression sur la Transnistrie et une menace à la paix dans la région".

    La Transnistrie affirme que le gouvernement moldave a "reçu des garanties des USA pour une aide financière et technique, nécessaire au processus d'intégration européenne de la Moldavie". Le pays serait également soutenu dans sa volonté de "porter le rôle des USA et de l'UE dans les négociations 5+2 au statut de médiateurs à part entière pour le règlement du conflit moldavo-transnistrien". Selon le KGB de Transnistrie, "la réalisation par étapes du grand plan de partenariat militaire Otan-Moldavie et l'expansion active des paramètres de la coopération militaire USA-Roumanie illustrent la ligne stratégique moldave pour une intégration complexe aux structures de l'Alliance, mais témoignent également de l'absence de neutralité de la Moldavie".

    "Le choix géopolitique de la Moldavie, orienté vers l'intégration aux structures militaro-politiques de l'Otan, ainsi que son intention de mettre à disposition de l'Otan des bases pour un déploiement permanent sur le territoire moldave sont un sérieux défi pour la paix et la sécurité sur le Dniestr", annonce le communiqué publié sur le site du KGB transnistrien.

    Ce dernier précise tout de même: "L'entière responsabilité de l'intégration de la Moldavie aux structures militaires de l'Otan et les conséquences géopolitiques éventuelles repose sur les autorités moldaves".

     

    Lire aussi:

    Cinq diplomates russes déclarés personae non gratae en Moldavie
    Relations Russie-Moldavie: Dodon promet d’empêcher une détérioration
    Le président moldave espère que le conflit diplomatique avec la Russie n'ira pas plus loin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik