Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Un girafon abattu au zoo de Copenhague

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 21
    S'abonner

    Un bébé girafe de 18 mois, Marius, a été exécuté avec un pistolet d’abattage au zoo de Copenhague le 9 février, écrit mardi le quotidien Izvestia.

    Un bébé girafe de 18 mois, Marius, a été exécuté avec un pistolet d’abattage au zoo de Copenhague le 9 février, écrit mardi le quotidien Izvestia.

    La pétition lancée par Tenna Toftegaard appelant à renvoyer le directeur scientifique du zoo, Bengt Holst,  a rassemblé plus de 19 000 signatures à travers le monde. C'est en effet lui qui avait ordonné d'exécuter le girafon. Une manifestation en souvenir de l’animal a été organisée dans la soirée du 10 février à travers le Danemark. Les Danois se sont rassemblés sur les places principales des villes avec des bougies pour exprimer leur deuil après la mort de la girafe.

    Des groupes sont également apparus sur Facebook, des pétitions circulent et les Danois manifestent devant le zoo : la deuxième exigence de cette pétition signée par plus de 19 000 personnes, après la démission de Holst, est la fermeture du lieu.

    Marius a été abattu car il ne pouvait pas se reproduire : en effet, sur presque 300 zoos européens, toutes les girafes ont des liens génétiques avec Marius. Et selon les règles de l'Association européenne des zoos et des aquariums (EAZA), auxquelles le Danemark est également soumis, l'animal doit être euthanasié pour éviter la consanguinité.

    Marius avait des chances de survivre. Plusieurs zoos, notamment en Suède et au Royaume-Uni, avaient proposé de récupérer la girafe. Un entrepreneur américain proposait même d'acheter Marius pour l'installer chez lui à Beverly Hills.

    "Le programme européen de régulation des espèces nous interdit de remettre l'animal à un zoo européen. L'euthanasie de Marius était l'unique bonne décision et c'est une pratique parfaitement normale en Europe", a déclaré Bengt Holst.

    Il estime que la réaction face à l'abattage du girafon est complètement disproportionnée. Selon Bengt Holst, les pétitions ne changeront rien. Qui plus est, les activistes risquent d’entraîner des problèmes plus graves.

    Le zoo de Moscou a signifié son désaccord avec la décision de ses collègues européens.

    "Le système de régulation des espèces de l'EAZA est imparfait, la communauté scientifique en parle depuis longtemps. Il faut le revoir au lieu d'assassiner des animaux. Et la direction du zoo de Copenhague doit être renvoyée car elle est responsable de la mort de Marius", a déclaré Ekaterina Morozova, zoologue en chef au zoo de Moscou.

    Selon elle, le zoo de Moscou souffre également des problèmes de consanguinité et de surpopulation mais son personnel ne recourt jamais à l'euthanasie d'un animal, sauf si ce dernier n'a aucune chance de survivre.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik