Lu dans la presse

Derrière le succès du FN en France : l’abstention et les problèmes économiques

Lu dans la presse
URL courte
0 21
S'abonner

Le Front national (FN) de Marine Le Pen est le principal triomphateur du premier tour des élections municipales françaises du 24 mars. Son candidat Steeve Briois a même remporté la victoire dans la petite ville d’Hénin-Beaumont. Par ailleurs, les candidats du FN sont arrivés en tête au premier tour dans 16 communes de plus de 10 000 habitants, écrit mardi le quotidien Izvestia.

Le Front national (FN) de Marine Le Pen est le principal triomphateur du premier tour des élections municipales françaises du 24 mars. Son candidat Steeve Briois a même remporté la victoire dans la petite ville d’Hénin-Beaumont. Par ailleurs, les candidats du FN sont arrivés en tête au premier tour dans 16 communes de plus de 10 000 habitants, écrit mardi le quotidien Izvestia.

Reste le second tour. Le FN y disputera les postes de maire dans 229 agglomérations face aux candidats du PS et de l'UMP. Lors des élections précédentes, la lutte se déroulait traditionnellement entre l'UMP, à droite, et le PS à gauche. Cependant, au vu des résultats actuels du FN, les nationalistes sont en passe de devenir la troisième grande force politique du pays.

Jacques Sapir, directeur de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), remarque que la tactique de Marine Le Pen ressemble au lancement d'une fusée de plusieurs étages. La première étape vise à prouver la fiabilité du parti en se renforçant dans les petites communes. La deuxième étape consiste à se débarrasser de l'image défavorable du FN et à élaborer une "image plus civilisée" : montrer que ce parti n'est pas un ramassis de xénophobes mais un groupe d'hommes politiques respectables. Enfin, la troisième consiste à préparer les élections au Parlement européen en mai.

Marine Le Pen semble avoir passé les deux premières étapes, bien que certains experts estiment que la principale cause du succès des nationalistes aux municipales soit le record du taux d'abstention – plus de 38% d'après le ministère français de l'Intérieur. Selon certaines analyses, la population aurait tenté de pénaliser le parti socialiste au pouvoir, dont le représentant François Hollande est déjà devenu le président français le plus impopulaire de l’histoire. En même temps les Français pourraient également vouloir donner une leçon à l'UMP, constamment au centre de grands scandales (le dernier concernant les écoutes du président de la République Nicolas Sarkozy et de son entourage quand il était encore en fonctions).

Mais Jacques Sapir pense que ce soutien record des nationalistes s'appuie avant tout sur le mécontentement des électeurs face à la situation économique du pays, qui pourrait être le gage du succès du FN dans la troisième étape du programme de Marine Le Pen – sur la voie qui mène au Parlement européen.

"La base électorale du FN se trouve dans les petites agglomérations entre 15 000 et 50 000 habitants, en milieu rural, dont la survie dépend aujourd'hui du travail des petites et moyennes entreprises.

Ce sont ces dernières qui sont aujourd'hui les plus touchées par la crise économique. Dans ces agglomérations règne un sentiment général de colère à l'égard de la classe politique", souligne Jacques Sapir.

Dans ces conditions, les électeurs sont séduits par les propositions très concrètes du FN.

"Nous sommes pour la lutte contre l'immigration – pour le bien des Français qui perdent leurs emplois en raison de l'afflux de main d'œuvre immigrée, mais aussi pour le bien des immigrants qui rencontrent l'injustice partout et dont les salaires sont abaissés. Nous exigeons la sortie de la zone euro et une politique de protectionnisme économique raisonnable. Enfin, nous avons l'intention de défendre l'agriculture qui est vitale face aux importations des pays de l'UE et, comme conséquence, les bas prix de production qui anéantissent aujourd'hui ce secteur en France", explique le conseiller de Marine Le Pen aux affaires européennes, Ludovic de Danne.

Le FN compte également arriver avec ces thèses au Parlement européen pour adopter des amendements à 90% de la politique européenne dans divers secteurs, selon Ludovic de Danne.

Au total, 36 000 maires seront élus aux municipales. Selon les sondages préliminaires, le FN se placera troisième de ces élections mais dès à présent les sondages prédisent aux candidats du FN la victoire aux législatives européennes : plus de 24% des Français ont l'intention de voter pour le parti de Marine le Pen lors de ce scrutin.

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook