Ecoutez Radio Sputnik
    La plateforme Prirazlomnaïa de Gazprom

    Le pétrole d’Arctique arrive sur le marché

    © Sputnik . Igor Podgorny
    Lu dans la presse
    URL courte
    La Russie explore l'Arctique (124)
    0 11

    Le géant énergétique russe Gazprom a déchargé ses premiers barils de pétrole en provenance d'Arctique. Vendus sous le nom d’ARCO (Arctic Oil), ils seront moins coûteux que l’Urals, écrit lundi le quotidien RBC Daily.

    Le géant énergétique russe Gazprom a déchargé ses premiers barils de pétrole en provenance d'Arctique. Vendus sous le nom d’ARCO (Arctic Oil), ils seront moins coûteux que l’Urals, écrit lundi le quotidien RBC Daily.

    Gazprom a déchargé une première partie du pétrole provenant du gisement Prirazlomnoe, situé sur le plateau arctique de la mer de Petchora, a annoncé la compagnie. Ces 70 000 tonnes de pétrole ARCO ont été achetées par une grande compagnie européenne dont le nom n'a pas été révélé.

    La licence du gisement Prirazlomnoe appartient à une succursale de Gazprom – Gazprom Neft Shelf - et Gazprom Neft est l'opérateur du projet. La compagnie compte consolider Gazprom Neft Shelf d'ici la fin du premier semestre, a annoncé le directeur général adjoint Vadim Iakovlev. Le total des investissements dans le projet d'exploitation sur le plateau avoisine 90 milliards de roubles, soit environ 1,8 milliards d'euros.

    Prirazlomnoe est le premier projet d'exploitation pétrolière en service sur le plateau arctique russe. La plate-forme a été installée en août 2011 et l'exploitation a commencé fin 2013. Les réserves disponibles s'élèvent à 71,96 millions de tonnes. En 2014, il est prévu d'en extraire au moins 300 000 tonnes.

    Il sera plus facile de vendre le pétrole sous une marque distincte sur les marchés internationaux étant donné sa haute granularité, souligne Lev Snykov de Greenwich Partners. Auparavant, le président de Gazprom Neft Alexandre Dioukov avançait que la nouvelle marque en provenance de Prirazlomnoe serait de qualité inférieure par rapport à l’Urals, d'où son tarif moins élevé (vendredi, l’Urals s’échangeait à hauteur de 107,8 dollars le baril). Et les conditions spéciales (0% d'impôt minier jusqu'en 2021) permettront de rendre ce projet efficace économiquement même avec un cours de 80 dollars le baril.

    D'après Lev Snykov, la nouvelle marque de pétrole ARCO sera sollicitée avant tout en raison d'une forte demande en marques pétrolières à haute granularité: il est plus rentable de raffiner ce pétrole tout en économisant sur son prix coûtant.

    Dossier:
    La Russie explore l'Arctique (124)

    Lire aussi:

    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik