Lu dans la presse

L'Europe admet publiquement la fédéralisation de l'Ukraine

Lu dans la presse
URL courte
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
0 31
S'abonner

La quatrième réunion trilatérale des ministres des Affaires étrangères russe, polonais et allemand a eu lieu le 10 juin, écrit mercredi 11 juin le quotidien Izvestia.

Contrairement aux réunions précédentes, le thème principal était la désescalade du conflit dans le sud-est ukrainien. En dépit des différends entre l'UE et la Russie dans l'interprétation des événements en Ukraine, Moscou a tout de même réussi à faire pencher la balance de son côté – les Européens sont prêts à soulever la question de la fédéralisation comme une mesure pour régler ce conflit qui dure depuis fin 2013. Cette position a été publiquement énoncée pour la première fois par le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski.

Dans l'ensemble, les parties campent sur leurs positions: la Russie exige de stopper immédiatement l'opération militaire contre les habitants du sud-est, de cesser l'effusion de sang et d'entamer un dialogue pour définir la structure politique de l'Ukraine à venir.

"Nous soutenons les accords de Genève du 17 avril, la feuille de route de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et espérons que le président ukrainien Petro Porochenko, qui s'est fixé pour objectif de stopper le conflit et de trouver une solution à la crise, commencera à tenir ses promesses", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier est également de cet avis. "Nous devons rendre irréversible le processus de désescalade. Nous devons faire en sorte que les avancées initiées en Ukraine après les pourparlers en France ne déraillent pas", a-t-il déclaré.

Le ministre polonais a ajouté que l'Ukraine était "en droit d'utiliser ses forces pour neutraliser des groupes armés clandestins". Cependant, il a reconnu que les efforts de la communauté internationale visaient avant tout la désescalade du conflit.

Des différends persistent entre les Européens sur beaucoup de sujets mais les trois ministres ont reconnu que seule la négociation permettrait de faire cesser ce conflit armé.

Les aspects de la coopération trilatérale, thème central des rencontres précédentes entre les trois ministres, sont passés au second plan cette fois. Le ministre russe Sergueï Lavrov a confirmé aux journalistes qu'une attention particulière avait été accordée à la crise ukrainienne et à son règlement.

Cependant, d'autres questions ont été également évoquées, notamment l'éventualité d'élargir une circulation frontalière simplifiée pour les habitants de la région de Kaliningrad et des régions polonaises attenantes.

Selon une source diplomatique cette réunion a été positive car les parties trouvent des points de convergence.

"Aucun des ministres européens n'avait évoqué la possibilité d'un report de la réunion trilatérale, sachant qu'elle avait été prévue depuis longtemps. Cela révèle que les partenaires européens reconnaissent que seules les négociations permettraient de sortir de l'impasse ukrainienne", a-t-il conclu.


Dossier:
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

Lire aussi:

Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Une course-poursuite avec des lanceurs d’œufs vire au drame en Charente-Maritime
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik