Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Les Russes renoncent à leurs vacances en Europe

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 21

    Selon l'agence fédérale des statistiques Rosstat, 3,2 millions de touristes russes se sont rendus à l'étranger au premier trimestre 2014, soit 4% de moins qu'à la même période en 2013, écrit mardi le quotidien Novye Izvestia.

    Selon l'agence fédérale des statistiques Rosstat, 3,2 millions de touristes russes se sont rendus à l'étranger au premier trimestre 2014, soit 4% de moins qu'à la même période en 2013, écrit mardi le quotidien Novye Izvestia. Selon les experts interrogés, la baisse du flux touristique dans certains pays de l'UE atteint même 20 à 25%. Cette tendance résulte de la réticence des touristes russes à partir en vacances en Europe en raison de cours élevé de l'euro et du risque d'adoption de sanctions en matière de visas.

    Les pays européens constatent une baisse de leurs recettes à cause de la diminution du flux touristique russe. Selon l'Association des tours opérateurs européens (ETOA), le secteur touristique britannique perdra cette année près de 85 millions de dollars en raison des problèmes de visa des Russes. 214 000 touristes russes ont visité le Royaume-Uni en 2013, dépensant en moyenne 1 200 livres pendant leur séjour (un total de 258 millions de livres), mais le flux touristique de Russie s'est réduit de 4% au premier trimestre 2014. En outre, en mai, période à laquelle les Russes partent généralement en Grande-Bretagne, les hôtels de luxe ont noté une baisse de la demande des Russes à hauteur de 40%. La Finlande, qui faisait partie des 5 destinations les plus populaires auprès des touristes russes, a reculé à la 13ème place. Seulement 81 800 Russes s'y sont rendus au premier trimestre contre 259 100 un an plus tôt. Et si en 2013 les touristes russes avaient dépensé en Finlande 1,2 milliard d'euros, les recettes du pays grâce au tourisme russe seront divisées au moins par trois cette année.

    Les ventes de voyages en Thaïlande se sont réduites significativement en raison de la situation politique. En revanche, les touristes russes découvrent les curiosités du Viêt Nam, de Goa et du Sri Lanka.

    Les plages de la Turquie continuent à attirer des foules de Russes qui rêvent de partir en bord de mer. Selon les opérateurs touristiques, la Turquie est un leader incontestable de mi-avril à fin octobre (4,3 millions de touristes russes en 2013).

    La plupart des Russes préfèrent toujours voyager dans des pays où l'obtention d'un visa n'est pas nécessaire et aucune restriction n'est imposée.

    Quant à Sotchi et à la Crimée, selon le vice-président de la Fédération des restaurateurs et des hôteliers Vadim Prassov, elles ne peuvent pas encore concurrencer la Turquie et l'Europe en termes de services touristiques. Mais ces destinations ont leur avantage: les paiements en roubles, ce qui a de l'importance vu le cours élevé des devises étrangères.

    Hormis les destinations russes, on s'attend à une affluence accrue de touristes en Abkhazie. Bien que la demande touristique pour cette destination ait connu une baisse de 10% fin mai suite à la détérioration de la situation politique, en 2014 le nombre de touristes en Abkhazie dépassera celui de l'an dernier. Selon les prévisions des experts, cette hausse sera de 20-25%.

    Lire aussi:

    De quelle nationalité sont les touristes qui irritent le plus les Français?
    La région européenne la plus prisée des touristes révélée
    À bras ouverts: Moscou accueille en 2018 un nombre record de touristes français
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik