Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    La nouvelle vague de mobilisation terrifie les Ukrainiens

    Lu dans la presse
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 32502

    Sans en informer le public, le ministère ukrainien de la Défense a mis en œuvre le plan de mobilisation partielle, écrit lundi 21 juillet le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Sans en informer le public, le ministère ukrainien de la Défense a mis en œuvre le plan de mobilisation partielle, écrit lundi 21 juillet le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Cette information a été annoncée hier par plusieurs médias ukrainiens. La revue Vesti, se référant au centre de recrutement de Nejine, région de Tchernigov, rapporte que cette petite ville doit mettre sous les armes dans les "unités de défense territoriale" d'ici le 25 juillet au moins 300 personnes, l'âge limite de mobilisation étant de 55 ans. Les militaires auraient déjà exigé des chefs d'entreprise et d'organisation locaux de fournir les listes de leurs employés concernés par la mobilisation.

    Des informations similaires viennent d'Ivano-Frankovsk: 1 400 personnes doivent être informellement mobilisées dans cette ville d'ici le 25 juillet. Les villages devront envoyer dans l'armée 40 hommes chacun. Les plans de mobilisation dans la région d'Odessa ne sont pas moindres: 20 000 habitants de cette région seront envoyés dans le Donbass.

    "Ce n'est pas encore la loi martiale, mais presque. Le personnel militaire manque cruellement pour maîtriser le Donbass. En principe, ce n'est pas un nouvel appel, mais la poursuite de l'ancien. Les bataillons territoriaux existaient déjà depuis mars. Simplement on les envoie aujourd'hui au front. Malgré la promesse de ne pas le faire. Les gars de Kherson, par exemple, pensaient passer la mobilisation dans la caserne, près de chez eux, mais ils ont été récemment envoyés dans le Donbass. La même chose à Nikolaev", a déclaré un ancien employé du ministère ukrainien de la Défense.

    Le président Piotr Porochenko n'a pas encore signé un décret pour l'instauration de la loi martiale et la mobilisation générale, chose à laquelle le pousse son entourage et la situation dans le Donbass. L'ancien décret signé en mai par le président par intérim Tourtchinov reste en vigueur – il était prévu d'appeler avant le 4 juillet 37 000 hommes âgés de 18 à 25 ans, y compris des volontaires. De toute évidence, l'objectif n'a pas été rempli. Ainsi, dans la capitale de 3 millions d'habitants en trois jours les centres de recrutement ont réussi à mettre sous les armes seulement 1 558 hommes, dont seulement 150 volontaires. Le recrutement se poursuit en dépit des appels des dirigeants occidentaux, dont Angela Merkel et François Hollande, visant à persuader Porochenko de la nécessité à trouver une solution pacifique au conflit.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik