Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Le convoi humanitaire russe passe la frontière ukrainienne

    Lu dans la presse
    URL courte
    Aide humanitaire russe pour l'Ukraine (83)
    0 10

    Le ministère russe des Affaires étrangères et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont annoncé hier une "entente commune pour l'envoi du convoi" humanitaire russe vers le Donbass, écrit jeudi 21 août le quotidien Kommersant.

    Le ministère russe des Affaires étrangères et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont annoncé hier une "entente commune pour l'envoi du convoi" humanitaire russe vers le Donbass, écrit jeudi 21 août le quotidien Kommersant.

    L'ordre de passage de la frontière a été également convenu et dans la soirée d'hier, le premier groupe de camions russes a été envoyé au contrôle douanier et frontalier. L'étape finale - la plus complexe de l'opération humanitaire - a commencé.

    Comme l'a confirmé le service ukrainien des douanes, toute la procédure de vérification du convoi – contrôle des passeports des conducteurs et des accompagnants, ainsi que vérification douanière du fret et des véhicules "pour la présence éventuelle de cachettes ou de chargement non déclaré" – se déroule sur le poste frontalier russe Donetsk, c'est-à-dire avant de traverser la frontière.

    "C'est le silence total jusqu'à Krasnodon, mais il n'y a aucune garantie ensuite. Il n'y pas de massacre, mais ça peut commencer à tout moment", a déclaré un rebelle garde-frontière concernant la sécurité de l'itinéraire.

    Les questions de sécurité liées à la fourniture de l'aide humanitaire russe en Ukraine, en attente à la frontière depuis dimanche, ont également été évoquées hier à Moscou. Selon le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères, à l'issue de l'entretien du vice-ministre Sergueï Riabkov avec le chef des opérations du CICR en Europe et en Asie centrale Laurent Corbaz, les parties ont trouvé un terrain d'entente pour mettre en route le convoi. Le représentant du CICR en Ukraine André Loersch a expliqué que l'itinéraire du convoi avait été convenu, mais que le principal problème concernait les garanties de la sécurité du personnel accompagnant le chargement. Un "groupe de reconnaissance" a été envoyé par le CICR pour vérifier la route du convoi.

    Le porte-parole du Conseil de la sécurité nationale et de la défense d'Ukraine Andreï Lyssenko a déclaré hier matin que la procédure des formalités pour le passage du fret était retardée parce que la partie ukrainienne n'avait pas reçu les documents sur le contenu du chargement. Toutefois, la porte-parole du CICR à Moscou Viktoria Zotikova a démenti cette information. "Nous avons reçu de Moscou des informations détaillées sur le contenu du convoi, qui ont été satisfaisantes. En nous basant sur cette information nous avons demandé aux autorités ukrainiennes de reconnaître le fret comme humanitaire – et nous avons déjà reçu leur accord", a-t-elle expliqué.

    L'ordre du passage de la frontière russo-ukrainienne par le convoi a été définitivement convenu hier: les douaniers et les garde-frontières russes et ukrainiens vérifient le chargement en présence des représentants du CICR, puis les véhicules sont scellés. La représentante de la Croix-Rouge Galina Balzamova a expliqué que les détails techniques de la vérification et du déplacement du fret avaient été discutés sur place jusqu'à la fin de la soirée d'hier.

    Après le dédouanement et la vérification, le convoi peut entrer sur le territoire ukrainien accompagné par le personnel de la Croix-Rouge. Selon Viktoria Zotikova, il est question d'un groupe de 20 personnes qui travaillent déjà sur place, ainsi que d'un renfort de 14 membres du CICR qui sont arrivés hier de Genève à Rostov.

    Comme l'a expliqué hier le représentant de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) Paul Picard, en arrivant à Lougansk le convoi pourrait décharger l'aide humanitaire sur la base logistique de la Croix-Rouge. Après cela, le personnel de la mission commencera à distribuer cette aide dans la région et les véhicules reviendront en Russie par le même itinéraire.

    Dossier:
    Aide humanitaire russe pour l'Ukraine (83)

    Lire aussi:

    État-major russe: un kamikaze avec 10 kg d’explosifs désarmé près de la frontière syrienne
    Croix-Rouge: le soutien inestimable de Moscou dans les zones de désescalade en Syrie
    Un convoi humanitaire attaqué dans une banlieue de Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik