Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Le président ukrainien cherche un ennemi extérieur face au risque d'un nouveau Maïdan

    Lu dans la presse
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 4 0 0

    Le risque d'une intrusion des forces russes en Ukraine, mentionné le 28 août par le président ukrainien Piotr Porochenko, pourrait étonnamment jouer en sa faveur étant donné le troisième Maïdan qui commence à Kiev et les exigences de destituer le chef de l'Etat, écrit vendredi le quotidien Izvestia.

    Le risque d'une intrusion des forces russes en Ukraine, mentionné le 28 août par le président ukrainien Piotr Porochenko, pourrait étonnamment jouer en sa faveur étant donné le troisième Maïdan qui commence à Kiev et les exigences de destituer le chef de l'Etat, écrit vendredi le quotidien Izvestia.

    De nouveaux rassemblements ont lieu à Kiev depuis deux jours. Si, le 27 août, les activistes réunis devant l'administration présidentielle exprimaient seulement leur colère de voir que l'armée ukrainienne ne recevait pas de renforts près d'Ilovaïsk, le 28 août ils exigeaient déjà la démission de Porochenko et le remplacement de tous ceux qui commandent l'opération dans l'est du pays. Cette information a été annoncée par la mission spéciale d'observation de l'OSCE en Ukraine.

    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine >>

    Les manifestants exigent des représentants d'état-major qu'ils partent eux-mêmes dans l'est du pays et cessent de massacrer les soldats en les laissant sans renfort dans les combats contre les forces d'autodéfense.

    Un troisième Maïdan se profile à Kiev. Le 28 août, les activistes ont officiellement décidé d'annoncer le lancement d'une nouvelle action de protestation baptisé Maïdan-3.

    La tension est également palpable dans beaucoup d'autres villes ukrainiennes. Selon la mission d'observation de l'OSCE, des rassemblements de l'organisation Euromaïdan se sont déroulés le 27 août à Odessa devant l'administration municipale. Les manifestants exigent des autorités locales qu'elles prouvent ce qu'elles ont fait d'utile pour la ville ces derniers mois. Une foule d'une centaine de personnes a même tenté de pénétrer dans la mairie et la police armée a dû intervenir.

    Comme l'a déclaré le maire de Pavlovsk (région de Dniepropetrovsk), la destruction du monument de Lénine le 24 août sur la place centrale pourrait faire significativement monter la tension. Le monument a été déplacé à l'initiative du parti Svoboda (Liberté), de Pravy sektor (Secteur droit) et des membres du bataillon "Aïdar". D'après un sondage, 93% des habitants s'y opposaient.

    Même Lvov a été touché par les troubles: le 27 août, un groupe de 70 à 80 inconnus a tenté de pénétrer dans l'administration locale. N'y parvenant pas, ils ont mis le feu à des pneus devant l'entrée.

    Dans ces conditions, Porochenko doit utiliser toutes ses forces pour consolider l'Ukraine. Et comme un ennemi extérieur est le meilleur moyen pour cela, le président a annoncé le 28 août à Kiev qu'il réunirait le Conseil national de sécurité et de défense et qu'il avait également l'intention d'initier une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies et de demander à l'UE de rassembler le conseil extraordinaire de l'UE pour évoquer la situation en Ukraine.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Ukraine: erreur 404
    Juncker remet l'Ukraine à sa place
    Rassemblement devant la Rada d’Ukraine: Saakachvili appelle à combattre les oligarques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik