Lu dans la presse

Al-Qaïda arrive sur le sous-continent indien

Lu dans la presse
URL courte
0 02
S'abonner

Le chef d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri a annoncé la formation d'une nouvelle branche de son réseau terroriste: Al-Qaïda sur le sous-continent indien, écrit vendredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Le chef d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri a annoncé la formation d'une nouvelle branche de son réseau terroriste:  Al-Qaïda sur le sous-continent indien, écrit vendredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

D'après les observateurs, les islamistes voudraient profiter de la ligne actuelle du gouvernement indien qui contribue à l'exacerbation des divergences entre hindous et musulmans. D'autre part, cette démarche d'Al-Qaïda reflète la course pour le leadership dans le jihad mondial face à un concurrent puissant: l'Etat islamique (EI), dont l'influence s'est étendue jusqu'en Asie du Sud.

L'action de cette nouvelle branche d'Al-Qaïda s'étendra sur la Birmanie, le Bangladesh, les Etats indiens Assam et Gujarat, la plus grande ville du Gujarat Ahmadabad, ainsi que le Cachemire –région litigieuse entre l'Inde et le Pakistan. Comment expliquer les choix géographiques d'al-Zawahiri? Assad n'était pas une région historiquement musulmane mais un grand nombre de Bengalis y ont émigré du Bangladesh, provoquant des conflits ethniques et religieux entre les hindous et les Bengalis musulmans. Le Cachemire est connu pour son affluence de jihadistes étrangers. En Birmanie, les musulmans Rohingyas, qui vivent dans la région d'Arakan à la frontière entre l'Inde et le Bangladesh, subissent des persécutions religieuses de la part de la population autochtone.

Viatcheslav Belokrenitski, directeur adjoint de l'Institut d'études orientales à l'Académie des sciences de Russie, souligne que les musulmans d'Inde sont catégorisés dans une caste inférieure, malgré leur part significative dans la population - 15% soit 175 millions de personnes. Les musulmans ne sont pratiquement par représentés au sommet politique de l'Inde. En regardant la composition du gouvernement indien, il est composé d'hindous issus de la haute caste, à l'exception du premier ministre Narendra Modi.

Voici comment le Washington Post explique les fondements idéologiques de la création d'Al-Qaïda sur le sous-continent indien: "La volonté d'Al-Qaïda d'étendre son influence vers l'Orient a un sens – il y pratiquement autant de musulmans en Asie du Sud que dans le monde arabe; les musulmans sont plus nombreux en dehors du Proche-Orient qu'à l'intérieur de ses frontières. L'histoire de l'Empire moghol permet aux idéologues d'Al-Qaïda de recourir à un discours sur la suprématie perdue des musulmans, qu'il serait possible de rétablir".

Al-Zawahiri a précisé son attitude envers les autres organisations terroristes: positive pour les talibans afghans dirigés par le mollah Mohamed Omar, et négative pour l'EI, principal concurrent d'Al-Qaïda, qui s'est emparé de vastes territoires en Syrie et en Irak. Ces derniers temps l'influence de l'EI s'est même étendue jusqu'en Asie du Sud.

Les autorités indiennes ont revue à la hausse le niveau d'alerte suite à la déclaration d'al-Zawahiri. Cette dernière a été examinée lors d'une conférence de presse spéciale en présence du ministre indien de l'Intérieur. "Cette question a été prise très au sérieux", indique une source à l'agence Reuters. Cette réaction est logique: l'Inde a déjà été, à plusieurs reprises, la cible de forces misant sur la "rhétorique de renaissance islamique" dans la région.

Selon le quotidien Indian Express, le noyau d'Al-Qaïda sur le sous-continent indien pourrait être constitué de Moudjahidines indiens, "indignés" parce que les renseignements pakistanais les empêchent de commettre des attentats d'envergure sur le territoire indien.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Deux cas de contamination au coronavirus confirmés en France, les premiers en Europe
Poutine rhabille un militaire palestinien en pleine cérémonie – vidéo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik