Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Sanctions: l'aéroport de Donetsk au centre des enjeux militaires et politiques

    Lu dans la presse
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 0 0

    Dans la nuit de mercredi à jeudi, le président russe Vladimir Poutine a évoqué la situation en Ukraine dans une conversation téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, écrit vendredi le quotidien Moskovski Komsomolets.

    Dans la nuit de mercredi à jeudi, le président russe Vladimir Poutine a évoqué la situation en Ukraine dans une conversation téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, écrit vendredi le quotidien Moskovski Komsomolets.

    C'est dans ce contexte que les médias européens ont diffusé la déclaration d'une source du gouvernement allemand selon laquelle l'UE pourrait durcir ses sanctions contre la Russie si les forces séparatistes s'emparaient de l'aéroport de Donetsk ou de Marioupol en Ukraine. C'est justement depuis le territoire du premier qu'une école et un arrêt de bus de Donetsk ont été bombardés, faisant 12 victimes civiles. Mais cela n'intéresse absolument pas les Européens. Ils se préoccupent davantage du sort de l'aéroport.

    Aucune opération n'est menée actuellement autour de Marioupol, ce qu'on ne peut malheureusement pas dire de l'aéroport de Donetsk. Les militaires ukrainiens, assiégés, y tirent quotidiennement des obus de manière chaotique sur la ville. Selon les forces d'autodéfense, ces attaques entraînent en général des victimes civiles. Depuis plusieurs mois, les séparatistes cherchent à prendre l'aéroport mais n'ont pas réussi à en repousser les soldats ukrainiens. Le principal objectif du protocole de Minsk signé le 5 septembre visait à rétablir la paix dans le Donbass. Visiblement, les tirs d'obus quotidiens sur Donetsk empêchent ce processus, mais l'Allemagne semble ignorer le problème.

    Igor Korottchenko, rédacteur en chef de la revue Défense nationale, explique pourquoi les Européens s'intéressent tant à l'aéroport de Donetsk délabré.

    "Les combats pour l'aéroport ont été provoqués par les militaires ukrainiens, qui ont commencé à bombarder des quartiers résidentiels pendant la trêve, faisant des victimes civiles. Merkel pratique la politique des doubles-standards. Pourquoi ne pointe-t-elle pas les massacres et les charniers de civils dans les zones où étaient déployées les unités ukrainiennes? Les crimes de l'Ukraine sont couverts, alors que la Russie est accusée de toutes les complications dans le Donbass.

    Quant à l'aéroport de Donetsk, il n'a plus aucune importance stratégique pour Kiev car il est déjà impossible d'y faire atterrir des avions - tous les équipements ont été détruits. Cette confrontation acharnée s'explique très probablement par la présence de mercenaires étrangers aux abords de l'aéroport. En particulier, des conversations en polonais et en anglais ont été interceptées par radio. Les mercenaires ne veulent pas se rendre, sachant le sort qui leur sera alors réservé. Si des mercenaires étrangers étaient présentés au monde aujourd'hui, l'Ukraine et l'Occident se retrouveraient dans une position très défavorable.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Kiev utilise de l’artillerie lourde contre Donetsk
    Donbass: près de 100 obus sont tombés sur le territoire de la RPD en 24 heures
    Kiev dit avoir repris le contrôle de 15 km2 dans le Donbass... dans la zone neutre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik