Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse

    Russie-Emirats arabes unis: les princes et les principes

    Lu dans la presse
    URL courte
    0 43 0 0

    Le président russe Vladimir Poutine a rencontré hier près de Moscou le prince héritier de l'émirat d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al Nahyane, pour évoquer les fournitures d'armes à la monarchie, la pression des USA sur les membres de l'Opep, ainsi que la maîtrise d'une pilote émiratie contre les combattants de l'EIIL, écrit vendredi 24 octobre le quotidien Kommersant.

    Le président russe Vladimir Poutine a rencontré hier près de Moscou le prince héritier de l'émirat d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al Nahyane, pour évoquer les fournitures d'armes à la monarchie, la pression des USA sur les membres de l'Opep, ainsi que la maîtrise d'une pilote émiratie contre les combattants de l'EIIL, écrit vendredi 24 octobre le quotidien Kommersant.

    Plusieurs invités d'honneur étaient présents hier à la résidence présidentielle de Novo-Ogarevo, dans la région de Moscou, et notamment le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, qui était de très bonne humeur mais n'a pas participé aux entretiens avec le prince d'Abou Dhabi.

    Ce dernier, qui est également commandant en second des forces armées des Emirats Arabes Unis, est un homme très influent dans son pays. Il est le fils du fondateur et du premier président des Emirats arabes unis et le frère du président actuel. C'est lui qui supervise le complexe militaro-industriel et d'autres questions de premier plan.

    Il apprécie les voyages en Russie, notamment à Sotchi à la résidence Botcharov Routcheï (Ruisseau Botcharov). En règle générale, après de longues négociations à huis clos avec Vladimir Poutine dans la résidence du président russe, une délégation russe se rend aux Emirats arabes unis pour signer des contrats pour la fourniture de produits militaro-techniques russes.

    Récemment, les Emirats ont décidé d'investir plusieurs milliards de dollars dans la construction de l'Autoroute circulaire centrale et n'ont toujours pas renoncé à cette idée.

    En Russie les négociations ont porté essentiellement sur les tarifs pétroliers. Les Emirats arabes unis sont un membre de l'Opep avec leur propre quota et l'un des rares pays à résister aujourd'hui à la pression des USA sur les membres de l'organisation pour augmenter la production pétrolière et faire baisser les tarifs sur le marché mondial.

    La conversation dans la salle de négociations fut brève mais le déjeuner, qui permet de prolonger l'entretien, a été particulièrement long.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik