Ecoutez Radio Sputnik
Ramstein

En Allemagne, la base américaine qui dérange

© Flickr/ U.S. Army Corps of Engineers Europe District
Lu dans la presse
URL courte
048251

Des activistes allemands ont déposé une plainte contre le ministère de la Défense pour exiger la fermeture de la base américaine de Ramstein, en Rhénanie-Palatinat, centre de direction des opérations militaires des USA à l'étranger, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Des activistes allemands ont déposé une plainte contre le ministère de la Défense pour exiger la fermeture de la base américaine de Ramstein, en Rhénanie-Palatinat, centre de direction des opérations militaires des USA à l'étranger, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Wolfgang Jung, qui a servi sur cette base, estime que le contrôle des drones américains depuis le territoire allemand pour assassiner des civils au cours d'opérations secrètes contre des extrémistes est une violation des normes du droit international.

Les avocats de Wolfgang Jung pensent qu'il est en droit de déposer une plainte à titre privé contre le ministère de la Défense. Les missiles des drones américains commandés en Allemagne tombent sur des maisons résidentielles au Yémen, en Afghanistan, au Pakistan et en Somalie, occasionnant de nombreuses victimes. Tout en sachant que la guerre est menée sans procès ni preuves confirmant que les individus tués aient pu représenter une menace pour des militaires américains. Là est la violation du droit international.

Au cours des opérations, les données des drones américains sont recueillies et traitées à Ramstein, avant d'être transmises par fibre optique aux USA pour être exploitées. Les représentants officiels ont refusé tout commentaire concernant la direction des opérations américaines depuis l'Allemagne.

Le tribunal administratif de Cologne a rejeté la plainte de Jung contre le ministère de la Défense, sous prétexte qu'il n'était pas une victime directe des drones américains. La décision définitive concernant la plainte de l'activiste sera prise par le tribunal régional de Münster. La question est de déterminer si un citoyen a le droit de déposer une plainte pour violation du droit international ou si seules les victimes des actions abusives de l’État peuvent le faire.

Les organisations des droits de l'homme Amnesty International et Human Rights Watch affirment que les USA rabaissent sciemment le nombre de victimes civiles des bombardements de drones.

Une étude des conséquences de frappes aériennes de drones américains au Yémen entre 2009 et 2012 a permis d'établir que 57 des 82 tués dans les explosions étaient des civils, dont une femme enceinte et trois enfants.

Selon un rapport spécial de l'Onu, depuis dix ans, près de deux mille personnes ont été tuées par des drones au Pakistan, dont au moins 400 civils et 200 autres qui n'avaient manifestement rien à voir avec des groupes armés.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres