Lu dans la presse

Les entreprises allemandes attendent la levée des sanctions antirusses

Lu dans la presse
URL courte
0 01
S'abonner

La journée portes-ouvertes de l'économie allemande à Moscou se déroule traditionnellement fin novembre pour faire le bilan annuel des relations économiques russo-allemandes, écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

La journée portes-ouvertes de l'économie allemande à Moscou se déroule traditionnellement fin novembre pour faire le bilan annuel des relations économiques russo-allemandes, écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Pour cette édition, les résultats étaient bien pires que l'an dernier. Selon le président de la Chambre russo-allemande de commerce extérieur, Michael Harms, les échanges commerciaux en 2014 seront très probablement les mêmes qu'il y a trois ans: les exportations allemandes en Russie ont chuté de 19% et les exportations russes en Allemagne ont baissé de 6%. Cette diminution concerne essentiellement la construction automobile et l'industrie mécanique – principaux secteurs d'exportation de l'économie allemande.

Cependant, selon Harms, la stagnation de l'économie russe perçue par la grande majorité des sociétés allemandes travaillant en Russie n'est pas tant due aux sanctions occidentales qu'aux problèmes économiques généraux et structurels. Parmi eux, la plupart des sociétés mentionnent la dévaluation du rouble et une faible conjoncture. La demande diminue dans le pays et le commerce de détail est en déclin. Selon lui, la Russie dépend trop des exportations de pétrole et les récents événements montrent que le pays a cruellement besoin de diversifier et de moderniser son économie. Les relations commerciales bilatérales ressemblent actuellement à un échange d'hydrocarbures russes contre les technologies occidentales.

En témoigne la structure des importations et des exportations des deux pays. La Chambre russo-allemande de commerce extérieur estime que 2015 sera une année de récession pour la Russie. Son niveau dépendra de facteurs économiques concrets, et il est encore difficile de citer précisément les indices de déclin.

La volonté des sociétés allemandes de s'affirmer sur le marché russe est logique. Après tout, l'Allemagne traverse une période difficile. La Banque fédérale allemande a fait fuiter dans la presse son avis concernant les perspectives de développement économique du pays.  Comme le souligne l'agence allemande DPA, cet hiver ne modifiera pas le point de vue des entrepreneurs allemands – un pressentiment sinistre et des commandes stagnantes - selon les experts de la banque. Cette dernière compte sur une éventuelle reprise de la conjoncture avec la dévaluation de l'euro et la chute des cours pétroliers.

Les entreprises allemandes sont particulièrement préoccupées par la détérioration des relations russo-allemandes et prennent des mesures pour influer sur leur gouvernement afin d'assouplir et de lever complètement les sanctions. Après tout, il ne s'agit pas seulement de leur argent, mais aussi de milliers d'emplois en Allemagne, ainsi que de la conjoncture économique instable du pays.

La question est de savoir si le gouvernement allemand est prêt à entendre la voix de ses entrepreneurs, à abandonner la rhétorique antirusse et un comportement de guerre froide au profit de démarches constructives pour régler les problèmes réels des relations russo-allemandes et remédier au conflit local dans le sud-est de l'Ukraine, qui risque de toucher toute l'Europe.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Un rapport remis par le Pr Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook