Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux de l'Ukraine et de l'OTAN

    Les USA et l'Otan aident Kiev à préparer une opération en Crimée

    NATO
    Lu dans la presse
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    1922

    La sous-secrétaire d’État américaine Rose Gottemoeller a accusé hier la Russie de militariser la Crimée, le porte-parole du président du comité militaire de l'Otan, le capitaine Dan Termansen, a parlé d'"opacité de ses actions militaires" , écrit vendredi 12 décembre le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    La sous-secrétaire d’État américaine Rose Gottemoeller a accusé hier la Russie de militariser la Crimée, le porte-parole du président du comité militaire de l'Otan, le capitaine Dan Termansen, a parlé d'"opacité de ses actions militaires" , écrit vendredi 12 décembre le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    Pour sa part, le chef d'état-major des forces armées russes Valeri Guerassimov a déclaré que son pays était préoccupé par l'agitation de l'Otan près de ses frontières. Ces reproches mutuels renferment, bien sûr, une part de vérité. La situation pourrait entraîner un conflit militaire direct dans la péninsule rattachée à la Russie il y a six mois.

    Telle est la conclusion qu'on peut tirer en analysant les actions des autorités ukrainiennes. Des communiqués se référant à des sources officielles ont rapporté que la défense antiaérienne russe en Crimée avait abattu en un mois plusieurs drones qui avaient pénétré dans l'espace aérien de la péninsule en provenance de la région de Kherson. Ces appareils de reconnaissance sont d'origine étrangère, étant donné que l'Ukraine ne possède pas de drones ni d'unités militaires capables de les exploiter. Cependant, dans une récente publication à l'occasion du 100e anniversaire de la défense antiaérienne russe, il est souligné qu'au printemps dernier le territoire criméen était espionné par des drones appartenant à la 66e brigade américaine des renseignements militaires. 

    Les USA ont déjà commencé à fournir à l'Ukraine des armements létaux. D'après le projet de budget du Pentagone publié mardi dernier, l'aide militaire au profit des pays baltes et de l'Ukraine en 2015 s'élèvera à 175 millions de dollars. Il s'avère que la majeure partie de ces fonds est prévue pour l'armée ukrainienne. On annonce également qu'une grande partie de cet argent américain sera dépensée pour renforcer la marine ukrainienne et former 150 nageurs de combat. Cela pourrait indiquer que les USA ont l'intention de financer des opérations de sabotage non seulement dans le sud-est de l'Ukraine, mais aussi en Crimée.

    Les unités ukrainiennes mènent des opérations de renseignement grâce aux drones étrangers tout en renforçant les troupes à proximité de l'isthme de Crimée, où passe aujourd'hui la frontière russe. Les habitants témoignent du début du recrutement d'une nouvelle vague de réservistes dans les régions ukrainiennes voisines. Le ministre ukrainien de la Défense Stepan Poltorak a également mentionné une nouvelle vague de mobilisation la semaine dernière.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

    Lire aussi:

    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Erdogan déclare que l’ex-Président égyptien Morsi «a été tué»
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik