Ecoutez Radio Sputnik
    Rossiïskaïa gazeta

    L'Ukraine veut mobiliser des milliers de blogueurs

    © Sputnik . Maxim Bogodvid
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 22

    Faut d'armée efficace, Kiev a décidé de transférer les combats dans l'espace virtuel, écrit mercredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Cette initiative pourrait lui permettre de réduire l'effet de ses échecs dans le Donbass, de ne pas voir la ligne de front se rapprocher de Kiev, et le gouvernement ukrainien n'aurait plus besoin de cacher les pertes civiles réelles. Qui plus est, ce programme sera une occasion idéale pour détourner encore quelques dizaines de millions de dollars.

    Mercredi, Iouri Stets, ministre ukrainien de la Politique d'information, a solennellement présenté le projet de Kiev pour la création d'un centre de coordination de blogueurs. D'après lui, l'objectif de cette nouvelle "unité" est de "démentir les nouvelles fausses". "Des bots et des trolls ne sont pas nécessaires pour apporter la vérité à ceux qui communiquent sur internet. Les utilisateurs expérimentés des réseaux sociaux le voient et le comprennent parfaitement. Il faut réunir des acteurs respectés des réseaux sociaux, qui diront la vérité à tous ceux qui les suivent", a expliqué Iouri Stets. Le ministre n'a pas précisé le nombre exact de "soldats" de cette nouvelle unité des forces ukrainiennes. "Plus il y en aura, mieux ça sera. Ils seront l'armée-internet de l'Ukraine", a-t-il ajouté.

    Il n'a pas non plus développé la question de l'origine de ces "acteurs respectés". Qui écrira la version ukrainienne de la vérité? Les mêmes experts qui ont sans aucun fondement accusé (et continuent de le faire) la Russie d'avoir envoyé ses forces en Ukraine, qui tentent de persuader le monde entier que les rebelles ont abattu le Boeing malaisien (sans toujours présenter aucune preuve), qui affirment que la Russie utilise des armes nucléaires tactiques en Ukraine (mais où est la contamination radioactive qu'il est si facile de détecter?), qui démontrent obstinément que les opposants au Maïdan se sont brûlés par eux-mêmes à Odessa, qui écrivent des manuels scolaires propageant la haine envers la Russie?

    Tous sont sans doute des experts "respectés". Et il faut absolument les réunir pour qu'ils soient toujours accessibles si Kiev avait besoin d'écrire un nouveau mensonge concernant ses voisins de l'est. Parce que pour le moment, ces "soldats" de Kiev s'avèrent peu efficaces: les experts occidentaux font de moins en moins confiance aux "vérités" ukrainiennes.

    Qui plus est, il est beaucoup plus difficile de faire défection de l'armée-internet que de l'armée réelle. La NSA américaine trouvera les déserteurs dans n'importe quel coin du monde pour les faire revenir à leur ordinateur, leur "champs de bataille". Mais quel sort attend ces "soldats ukrainiens" quand Kiev tentera de brouiller les pistes, si l'affaire va jusqu'à un tribunal militaire international?

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Kiev pilonne le Donbass: les USA et l'UE ferment les yeux (Moscou)
    Ukraine: le conflit a fait 5.187 morts (Onu)
    Le parlement ukrainien reconnaît la Russie comme "pays agresseur"
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    Iouri Stets, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik