Ecoutez Radio Sputnik
    Quêteur pour la synagogue de la rue des Rosiers (Paris)

    "Juif en France": la presse française sort plusieurs dossiers

    © Flickr / Guitguit
    Lu dans la presse
    URL courte
    0 941
    S'abonner

    La une du Point de cette semaine est consacrée au thème Être juif en France, souligne lundi RFI.

    La photo de couverture est celle d'un jeune couple dans la rue, dont l'homme porte une kipa.

    L'Arc-de-Triomphe illuminé pour Charlie Hebdo
    © REUTERS / Youssef Boudlal
    Dix-huit lignes de l'hebdomadaire sont consacrées à ce dossier. Avec pour épigraphe: "Après les attentats, les juifs de France ont peur, oui, mais beaucoup veulent croire que la vie continue. Reportages, confidences et débats".

    En effet, l'article évoque en détails l'histoire de l'établissement des juifs sur le territoire de la France contemporaine, les lois adoptées sous Napoléon leur accordant l'égalité des droits, l'affaire Dreyfus et, enfin, la vie des juifs français aujourd'hui. La France compte aujourd'hui 550 000 fidèles du judaïsme — l'hebdomadaire fait ressortir ce chiffre en rouge à côté de deux autres: il y a en France 300 synagogues, et 7 231 français ont choisi Israël comme nouvelle résidence principale en 2014.

    Le reportage consacré à la ville de Metz parle de la vie quotidienne des juifs en Lorraine — la plus ancienne communauté juive de France, mentionnée dans des sources du IXe siècle. Ce reportage est suivi du témoignage de Samuel Sandler, qui a perdu un fils et deux petits-fils dans un attentat à Toulouse. Le philosophe Shmuel Trigano exprime ses craintes concernant l'éventualité d'une "guerre civile".

    Enfin, l'hebdomadaire publie une interview de l'écrivain Michel Houellebecq. Pour rappel: la couverture du journal Charlie Hebdo, sorti le jour où les membres de sa rédaction ont été assassinés, était consacrée à la sortie de son dernier livre intitulé Soumission. L'un des héros de son livre part justement s'installer en Israël. Dans son interview au Point, Houellebecq tient l'extrême-gauche pour responsable du départ des juifs français: "Pourquoi les Musulmans français s'intéressent-ils davantage à la Palestine qu'aux Musulmans d'Afrique ou d'Asie? Il me semble que c'est lié à l'extrême gauche, qui a désigné Israël comme ennemi: des gens comme Besancenot ou Plenel, enfin ceux qui ont développé cette construction aberrante qu'est l'islamo-gauchisme. On connaît donc les coupables". Le dossier est clos par une interview de l'imam de Bordeaux Tareq Oubrou: "Les juifs ont apporté beaucoup à la culture arabo-musulmane".

    L'Obs publie également cette semaine un article intitulé "Il existe plusieurs types d'antisémitisme en France". "On peut constater trois réalités en France", écrit Omar Saghi, superviseur de l'exposition Hajj à l'Institut du monde arabe. Et de poursuivre: "Les juifs de France ressentent une menace émanant des musulmans français, des "Français de souche" sentent une menace émanant des musulmans français, et les musulmans français ressentent une menace émanant des juifs de France et des Français de souche". L'auteur qualifie cette situation de "crise postcoloniale" et y voit le résultat de la présence des vestiges de l'époque coloniale.

     

    Lire aussi:

    France: endiguer la montée de l'antisémitisme (Intérieur)
    Des attentats en France (janvier 2015)
    Fusillade au siège de Charlie Hebdo à Paris
    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Tags:
    Juifs, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik