Ecoutez Radio Sputnik
    Un milicien de la République autoproclamée de Donetsk

    Ukraine: les insurgés hissent le drapeau de Novorossia à Debaltsevo

    © Sputnik . Dan Levy
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    Vers la paix en Ukraine (128)
    0 10216

    Les forces des républiques populaires de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR) ont symboliquement hissé le drapeau de Novorossia sur un immeuble de Debaltsevo, en Ukraine, écrit jeudi 19 février le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Sur le toit de ce bâtiment de neuf étages se trouvait un poste de tir de l'armée ukrainienne. Mercredi soir, les autorités de la DNR avaient annoncé que la situation à Debaltsevo serait bientôt normalisée — la ville était pratiquement sous le contrôle des insurgés.

    Le chef de la DNR Alexandre Zakhartchenko a nommé le nouveau maire de Debaltsevo, Alexandre Afendikov, et un groupe de travail a également été formé pour la reconstruction de la ville et le retour à la vie normale. Les insurgés de la DNR ont commencé mercredi à retirer l'artillerie et le matériel lourd de la ligne de contact avec la partie ukrainienne. Des obusiers automoteurs ont été retirés d'Elenovka. Le matériel a également été évacué de Telmanovo et d'Iassinovataïa. La veille, les unités de la LNR avaient fait reculer les armements lourds: les chars et l'artillerie n'étaient plus sur les postes avancés. Cependant, une grande partie du personnel restait sur ses positions.

    Le président ukrainien Piotr Porochenko
    © REUTERS / Ukrainian Presidential Press Service

    "Pour l'instant, nous retirons unilatéralement les armements dans les régions calmes, mais si les bombardements et les opérations reprenaient dans cette zone, notre matériel reviendrait immédiatement sur ses positions", a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense de la DNR Edouard Bassourine.

    Il a déclaré dans une conférence de presse d'hier que Debaltsevo était entièrement contrôlée par les troupes de Novorossia, et que seuls quelques groupes éparpillés se trouvaient encore dans le sud de la ville et tentaient d'opposer une résistance.

    La situation reste donc tendue à Debaltsevo. En une journée les forces ukrainiennes ont perdu 94 hommes, deux chars, dix véhicules blindés, douze systèmes d'artillerie et cinq voitures. Les troupes de la DNR font état de six morts et vingt-six blessés, ainsi que d'un véhicule blindé détruit.

    Pendant le nettoyage de la ville, Alexandre Zakhartchenko a été blessé à la jambe et envoyé à l'hôpital républicain de Lougansk. Il a été opéré le jour même avec succès, avant d'être transporté le lendemain à Donetsk. Le chef de la DNR poursuit son travail.

    Hier soir, on estimait encore que 2 000 à 3 000 militaires ukrainiens étaient restés dans le "chaudron". Selon les forces de Novorossia, les militaires ukrainiens encerclés ont reçu l'ordre de détruire tout le matériel et de tenter de percer l'encerclement par groupes réduits. Mais la plupart préfèrent déposer les armes. Certains soldats souffrent notamment de gelures et ont besoin d'aide médicale. Beaucoup d'entre eux n'ont pas mangé depuis quelques jours.

    Les insurgés ont l'intention de remettre tous les soldats qui se rendent à leurs proches ou à les relâcher de la zone d'encerclement sans armes ni matériel. Selon certaines informations, un millier de militaires ukrainiens ont remis leurs armes et matériel aux forces de la DNR et ont été relâchés du "chaudron". Le chef du bataillon "Donbass" Semen Sementchenko a également annoncé sur Facebook que les militaires quittaient Debaltsevo.

    Dossier:
    Vers la paix en Ukraine (128)

    Lire aussi:

    Les raisons pour lesquelles la situation dans le Donbass s'est brusquement aggravée
    Explosion dans un bus dans le Donbass, au moins un mort
    L'aviation ukrainienne préparerait une attaque contre le Donbass
    Tags:
    Debaltsevo, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik