Lu dans la presse
URL courte
Par
L'Etat islamique (2014) (1131)
0 273
S'abonner

L'ambassadeur russe à l'Onu, Vitali Tchourkine, n'a pas exclu une participation de Moscou à la coalition internationale qui pourrait être lancée contre l'État islamique sur le territoire libyen, écrit vendredi le quotidien Novye Izvestia.

Suite à la séance du Conseil de sécurité de l'Onu à New York, l'ambassadeur russe a ainsi annoncé: "Je ne l'exclus pas d'un point de vue politique. Mais ce n'est pas ma décision".

La branche libyenne de l'État islamique — qui se focalise principalement sur la Syrie et l'Irak — a élargi récemment son activité de manière importante, occupant plusieurs villes principales du pays. Les djihadistes menacent de transférer leur activité vers l'Europe, et notamment l'Italie. Ce n'est donc pas par hasard que ce pays est aujourd'hui l'initiateur d'une coalition internationale qui vise à "mettre de l'ordre" en Libye, déchirée par la guerre civile.

La situation en Libye devrait être l'une des questions principales du sommet consacré à la lutte contre l'extrémisme à Washington, qui réunira les représentants de 70 pays. La Russie y sera représentée par une délégation interministérielle chapeautée par Alexandre Bortnikov, directeur du Service fédéral de sécurité.

Vladimir Sotnikov, directeur de recherches au Centre de la sécurité internationale de l'Institut de l'économie mondiale et des relations internationales auprès de l'Académie des sciences de Russie, estime que la participation russe aux opérations en Libye se limitera probablement aux entraînements, au soutien logistique de la flotte russe et aux livraisons d'armes. Il est à noter que le gouvernement libyen officiellement reconnu par la communauté internationale s'est déjà adressé à l'Onu pour permettre les livraisons d'armes afin de lutter contre les djihadistes.

"Aujourd'hui, la Russie se présente comme l'un des acteurs principaux au Proche-Orient, ce qui est encore plus visible après la récente visite du président Poutine en Égypte, fait remarquer Vladimir Sotnikov. Une intervention éventuelle en Libye serait donc logique. Toutefois, la participation des forces russes à des opérations terrestres sera exclue, et des frappes aériennes très peu probables". D'après lui, la Russie n'a aucune envie de s'embourber dans ce conflit libyen lointain et d'y envoyer ces troupes, surtout sans autorisation de l'Onu.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

En continu: Un véhicule fonce délibérément dans la foule lors d'un carnaval en Allemagne, des dizaines de blessés
Coronavirus: Paris n’est pas assez préparé, selon Agnès Buzyn
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un avion d’Alitalia avec 300 personnes à bord bloqué à l'île Maurice par crainte du coronavirus
Tags:
Etat islamique, Vladimir Sotnikov, Russie, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook