Ecoutez Radio Sputnik
    Situation à Kiev le 22 janvier 2014

    Ukraine: Londres et Bruxelles n'ont rien compris

    © Sputnik . Andrei Stenin
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Vers la paix en Ukraine (128)
    0 617

    A la veille de la crise en Ukraine, le Royaume-Uni et l'Union européenne en général ont fait preuve d'une "incompréhension catastrophique" de la situation dans la région, concluent les membres de la commission des affaires européennes de la Chambre des Lords du parlement britannique dans un rapport publié aujourd'hui, écrit vendredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    Ce document conclut qu'en entamant les négociations sur la signature d'un accord d'association avec l'Ukraine, les politiciens européens n'ont pas saisi combien la Russie était opposée à ce processus.

    "La commission estime que l'UE, et par conséquent, le Royaume-Uni, sont responsables d'être entrés dans cette crise sans s'en rendre compte, comme des somnambules", a déclaré le président de la commission pour les affaires européennes de la chambre haute du parlement britannique Christopher Tugendhat. Tout comme le premier ministre britannique David Cameron, il représente le Parti conservateur.

    Selon le rapport de la Chambre des Lords, durant la crise ukrainienne le gouvernement britannique "n'a pas réussi à jouer un rôle aussi actif et significatif qu'il aurait pu".

    D'après les auteurs du document, le manque de ressources analytiques à disposition de la diplomatie européenne et britannique explique cette incompréhension de la situation en cours dans l'espace postsoviétique.

    Selon la commission, le déclin de l'expertise sur les questions relatives à la Russie au sein du ministère britannique des Affaires étrangères et chez ses homologues européens a fait obstacle à la formulation d'une "réponse faisant autorité". D'après elle, le ministère britannique des Affaires étrangères doit à nouveau renforcer ses départements chargés d'analyser la Russie.

    Le ministère allemand des Affaires étrangères a annoncé en janvier la création d'une nouvelle institution qui sera chargée d'analyser la Russie et d'autres pays postsoviétiques, à l'exception des pays baltes. Selon les observateurs britanniques, la fondation d'un nouveau think tank entérine le constat que le gouvernement allemand ne comprend pas totalement les processus se déroulant dans l'espace postsoviétique.

    En 1981-1985, Christopher Tugendhat occupait le poste de vice-président de la Commission européenne, il a également présidé le Conseil de l'Institut royal des relations internationales (Chatham House).

    Dossier:
    Vers la paix en Ukraine (128)

    Lire aussi:

    Ukraine: la crise instrumentalisée par l'Otan (général russe)
    L'UE reconnaît que la Russie gagne la "guerre de l’information"
    Russie: l'UE doit changer de stratégie (Athènes)
    Obama et Cameron créent un axe antirusse
    Tags:
    Chatham House, Chambre des Lords, Union européenne (UE), Christopher Tugendhat, Russie, Royaume-Uni, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik