Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de la Grèce

    Crimes nazis: l'Allemagne pourrait verser plusieurs milliards à la Grèce

    © Flickr/ Matteo Peca
    Lu dans la presse
    URL courte
    Situation économique en Grèce (112)
    0 6210
    S'abonner

    Athènes exige que Berlin lui verse des réparations pour les crimes du régime nazi: jusqu'ici l'Allemagne ne pensait pas que cette demande était recevable mais les avocats du service scientifique du Bundestag doutent que le gouvernement allemand réussisse à défendre sa position.

    En arrivant au pouvoir, la coalition grecque Syriza avait présenté aux Allemands ces "factures impayées" de plusieurs milliards d'euros, et motivé sa requête par la nécessité de réparer les erreurs historiques. Le gouvernement allemand, pour sa part, a fait valoir que ces dettes avaient été annulées après la réunification de l'Allemagne et le porte-parole du ministère allemand des Finances a déclaré à Spiegel online que Berlin ne discuterait pas. Athènes a alors menacé de confisquer les biens allemands en Grèce au titre de réparations.

    Le premier ministre Alexis Tsipras avait fait de ces réparations "pour le préjudice moral et matériel" une promesse de campagne. Après son investiture, le chef du gouvernement a symboliquement déposé des fleurs à la tombe des Héros et des martyrs de la résistance nationale. Tsipras a ainsi montré que la Grèce se souvenait des crimes de l'Allemagne nazie: entre 1942 et 1944, les soldats de la Wehrmacht ont éliminé des milliers de résistants et civils grecs.

    Concrètement, la Grèce revendique le remboursement des emprunts publics imposés à la Grèce par Hitler en 1942, ce qui avait permis au Troisième Reich de recevoir de la Banque centrale grecque 476 millions de reichsmarks. De plus, la Grèce exige des réparations pour le massacre du 10 juin 1944 à Distomo, où les nazis avaient sauvagement assassiné 218 femmes, enfants et vieillards.

    Selon diverses estimations, la Grèce peut prétendre jusqu'à 162 milliards d'euros. Jusqu'à présent, le pays n'a reçu seulement 115 millions de marks (environ 60 millions d'euros) dans le cadre des réparations globales.

    Dossier:
    Situation économique en Grèce (112)
    Tags:
    Troisième Reich, nazisme, nazis, Syriza, Alexis Tsipras, Wehrmacht, Grèce, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik