Ecoutez Radio Sputnik
    Le cockpit de l'avion Airbus A320 (Archives)

    Crash de l'A320: "tout le monde se souviendra de moi"

    © AFP 2019 Adek Berry
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)
    0 59
    S'abonner

    Le quotidien allemand Bild a rendu public l'enregistrement de la boîte noire de l'Airbus A320 qui s'est écrasé mardi dans les Alpes françaises, écrit lundi le quotidien Novye Izvestia.

    La porte de cabine fermée, les maladies cachées du pilote et sa volonté de devenir célèbre ne représentent qu'une partie des mystères à percer par les enquêteurs français. L'enquête se concentre actuellement sur Andreas Lubitz, 28 ans, le deuxième pilote suspecté d'être à l'origine de la catastrophe. Les enquêteurs ne rejettent pas d'autres versions de la tragédie, la plus plausible étant qu'il aurait sciemment envoyé l'appareil dans la montagne.

    Selon la boîte noire, Lubitz aurait profité de la sortie du chef de bord Patrick Sondheimer de la cabine pour s'enfermer à l'intérieur et envoyer l'avion en piqué.

    Les passagers n'ont pas compris ce qui se passait et sont restés calmes pendant les quelques minutes de la descente rapide de l'avion. La panique a commencé seulement quelques secondes avant l'impact avec la montagne, à 700 km/h. Bien évidemment, Patrick Sondheimer avait tout compris bien avant. Il a passé les dernières minutes de sa vie à tenter de débloquer la porte de la cabine — en vain.

    Débris de l'Airbus A320 de Germanwings
    © REUTERS / French Interior Ministry/Handout
    Après les attentats du 11 septembre 2001 en Amérique, toutes les compagnies aériennes ont considérablement renforcé les mesures de sécurité. Entre autres, les cabines des pilotes ont été renforcées. Le levier qui verrouille la porte possède trois positions. En position normale, le verrou s'ouvre automatiquement en 20 minutes. En position de sécurité maximale, la porte est bloquée de manière à ne plus pouvoir s'ouvrir de l'extérieur, même en connaissant le code d'accès. C'est cette mesure de sécurité qui est à l'origine de la tragédie du vol 9525.

    Le lendemain de la catastrophe, les compagnies aériennes ont commencé à adopter une nouvelle règle de base: au moins deux personnes doivent désormais se trouver dans la cabine durant le vol.

    Bien que la plupart des connaissances d'Andreas Lubitz ne croient pas qu'il ait pu envoyer sciemment l'appareil dans une montagne, la police allemande a perquisitionné le domicile de ses parents et son appartement de Düsseldorf. Les voisins du pilote s'en souviennent comme d'un jeune homme posé, amateur de course à pied ayant une très bonne condition physique.

    Cependant, ce n'est pas l'avis de l'ex-compagne de Lubitz, Maria. Elle a déclaré au journal Bild qu'elle avait quitté Andreas à cause de son état psychique. L'an dernier il lui avait notamment dit: "Un jour je ferai quelque chose qui changera tout le système. Mon nom retentira à travers le monde, tout le monde se souviendra de moi". Maria pense qu'Andreas aurait pu commettre un suicide avec un avion parce que ses problèmes de santé menaçaient son rêve de devenir capitaine à la Lufthansa, la succursale de Germanwings.

    Bild écrit également qu'en 2009 Lubitz avait consulté un psychiatre, se plaignant de dépression, et qu'il suivait des soins jusqu'à récemment — ce dont il n'avait rien dit à l'administration de Germanwings. Selon le New York Times, dans son appartement les enquêteurs ont retrouvé des documents médicaux attestant de problèmes de vue qui auraient pu tirer un trait sur sa carrière de pilote. Des documents ont été retrouvés dans sa poubelle, indiquant qu'il était malade et recevait des soins. Ainsi qu'un arrêt maladie pour la journée du 24 mars, déchiré.

    Dossier:
    Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)

    Lire aussi:

    Crash A320: les pilotes français portent plainte pour violation du secret professionnel
    Crash de l'A320: Marseille accueille une cellule psychologique
    L'avis d'un pilote russe sur le crash de l'Airbus A320
    Crash de l'A320: la France demande le concours du FBI
    Tags:
    crash d'avion, Airbus A320, Germanwings, Andreas Lubitz, France, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik