Lu dans la presse
URL courte
Par
0 37
S'abonner

Le rapport annuel d'Amnesty International sur l'application de la peine de mort en 2014 laisse une impression mitigée, écrit jeudi le quotidien Novye Izvestia.

Le nombre de condamnations a augmenté, essentiellement en Asie, mais le nombre d'exécutions s'est réduit.

La région du Pacifique, selon le rapport de l'ONG intitulé "Condamnations à mort et exécutions en 2014", est l'unique région de la planète où la peine capitale n'est pas appliquée. En février 2015, Fidji a été le 99e État à abolir la peine de mort. Aujourd'hui, cette dernière est prévue seulement par les Codes pénaux de Nauru, Tonga et de Papouasie-Nouvelle-Guinée, mais elle n'est pas appliquée. Par exemple, la Papouasie-Nouvelle-Guinée n'a plus eu recourt à la peine de mort depuis 1954. L'Europe aurait pu partager avec le Pacifique la gloire des régions n'appliquant pas la peine de mort, mais la Biélorussie a tout "gâché" en exécutant trois personnes en 2014, d'après le rapport d'AI. Les autorités biélorusses ont en effet fusillé l'an dernier Alexandre Grounov (reconnu coupable du meurtre cruel d'une femme), Pavel Selioune (a assassiné sa femme et son amant) et Grigori Iouzeptchouk (emprisonné pour deux homicides, a tué son voisin de cellule). La Biélorussie est l'unique pays de l'ex-URSS à avoir appliqué la peine capitale l'an dernier.

L'Asie arrive en tête du classement des exécutions. Le nombre de condamnations à mort avait diminué depuis dix ans sur ce continent mais la "vague de miséricorde" semble avoir reculé. Le retour à la peine de mort est, si l'on peut s'exprimer ainsi, "à la mode" en Asie. Il n'y a toujours pas de statistiques sur la Chine mais on estime qu'elle procède à plus d'exécutions que tous les autres pays de la planète réunis! Les auteurs du rapport pensent que l'an dernier, les autorités chinoises ont exécuté plus de mille personnes. La Corée du Nord ne dévoile pas non plus le nombre de criminels exécutés mais on peut supposer que le nombre de condamnations à mort y a augmenté: le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un resserre manifestement les boulons dans son pays.

Le tableau général des exécutions est mitigé. Comparé à 2013, leur nombre total s'est réduit de 22%, jusqu'à 607 (sans la Chine et la Corée du Nord). Mais le nombre de sentences de mort prononcés dans la même période a augmenté de 28%, jusqu'à 2466. Les exécutions ont eu lieu dans 22 pays en 2014. Ce chiffre n'a pas changé par rapport à l'année précédente. On aurait pu dire la même chose de l'Amérique du Nord sans les USA: c'est le seul pays du continent à appliquer encore la peine de mort. L'an dernier, les autorités américaines ont exécuté 35 personnes. Les USA figurent donc en cinquième place derrière la Chine, l'Iran (289 exécutions), l'Arabie saoudite (90) et l'Irak (61).

Lire aussi:

Le Pakistan lève le moratoire sur la peine de mort
Egypte: le parquet requiert la peine de mort pour l'ex-président Morsi (médias)
Russie : les communistes veulent la peine de mort pour les terroristes
La majorité des Russes pour le retour de la peine de mort
Tags:
peine de mort, exécution, Amnesty International, Arabie Saoudite, États-Unis, Chine, Asie, Biélorussie, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook