Ecoutez Radio Sputnik
    Yuval Steinitz

    Israël n'exclut pas l’option militaire contre l'Iran

    © AP Photo / Remy de la Mauviniere
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    0 1377
    S'abonner

    En dépit des affirmations du président américain Barack Obama selon lesquelles l'entente trouvée avec l'Iran est la meilleure des solutions du conflit, Israël désapprouve cet accord, écrit mercredi 8 avril le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    Les politiciens israéliens ont déclaré qu'ils chercheraient à dissuader les USA et les autres membres des Six de signer l'accord en question. Yuval Steinitz, ministre israélien du Renseignement et de la Stratégie, a déclaré qu'un règlement militaire du conflit était envisageable. Il a soumis plusieurs exigences à ajouter à l'accord avec l'Iran pour qu'il soit approuvé par Israël. Entre temps, le projet en soi est remis en question à cause des actions du congrès américain.

    Yuval Steinitz a confirmé la probabilité de l'option militaire: "Oui, c'est possible. C'était possible et restera possible. Israël doit être capable de se défendre lui-même contre toute menace".

    Le ministre a déclaré que les spécialistes israéliens avaient minutieusement analysé l'accord et trouvé plusieurs aspects importants qui n'ont pas été abordés pendant les négociations: notamment le programme iranien de conception de missiles. Les négociations ne l'ont absolument pas mentionné.

    L'envoi des réserves iraniennes d'uranium enrichi en dehors du pays est un point crucial pour Israël. C'est un point sur lequel insistaient les USA, qui ont ensuite accepté à titre de compromis de ne pas l'inclure dans l'accord en échange de l'appauvrissement de l'uranium possédé par l'Iran.

    Les dirigeants israéliens maintiennent une rhétorique belliqueuse en dépit du ton apaisant d'Obama, qui disait comprendre les problèmes de l'Etat hébreux et être disposé à protéger Israël de toute menace extérieure. Steinitz a confirmé que les représentants israéliens s'entretiendraient avec tous les pays des Six pour les appeler à renoncer à la signature de l'accord ou du moins y apporter des modifications conséquentes. Le premier ministre israélien a déclaré sur plusieurs chaînes américaines qu'il ne voulait pas faire échouer les accords en tant que tels, mais les "mauvais accords".

    Cependant, tous les représentants de l'establishment israélien n'adoptent pas une position aussi dure: l'ex-chef du Mossad Ephraim Halevy a conseillé aux personnes critiques envers Obama d'être plus respectueuses en exprimant leur opinion.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Yuval Steinitz, Iran, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik