Lu dans la presse
URL courte
Par
Vers la paix en Ukraine (128)
0 43
S'abonner

Pour le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, l'entretien avec ses homologues allemand, français et ukrainien a été "long mais finalement utile", écrit mardi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Les quatre ministres ont réaffirmé leur attachement aux accords de Minsk, y compris la décision sur le cessez-le-feu et le retrait des armements lourds de la ligne de contact.

Parmi les principales ententes convenues lors de cette réunion figure la décision d'ajouter, aux armements déjà prévus par les accords, les armes de moins de 100 mm et les chars.

Le ministre russe a indiqué que l'accent avait été mis non seulement sur le domaine militaire mais aussi politique, économique et humanitaire. Sergueï Lavrov a également souligné durant l'entretien le caractère néfaste du blocus économique du Donbass qui perdure, ce qui s'est reflété dans la déclaration à l'issue de la rencontre.

D'après Lavrov, les parties ont accordé beaucoup d'attention aux mesures pratiques pour mettre en œuvre les accords entre les dirigeants des quatre pays sur le fait que le groupe de contact comprenant la Russie, Kiev, l'OSCE, la LNR et la DNR doit former quatre groupes de travail concrets pour le processus de paix.

Le ministre russe a reconnu que, malheureusement, des deux côtés du conflit on constatait des violations du cessez-le-feu. Sergueï Lavrov a souligné que dans la déclaration finale les ministres du "quartet Normandie" avaient appelé à mettre fin aux incidents et à cesser le feu, ainsi qu'à retirer tous les armements de la ligne de contact.

Dans un communiqué à part, le ministre allemand Frank-Walter Steinmeier a noté que les pourparlers avaient été intensifs mais "controversés". "Il n'y a rien de simple dans la crise ukrainienne. Les divergences entre l'Ukraine et la Russie étaient plus flagrantes que jamais durant l'entretien d'aujourd'hui. Cependant, nous n'avons pas d'autre solution qu'un accord pacifique", résume le ministre.

Ce dernier a souligné également qu'un rôle décisif devait être attribué à l'OSCE. Steinmeier a rappelé que conformément au consensus, toutes les parties devaient soutenir cette organisation, y compris financièrement. De plus, tout le monde s'est entendu pour dire que l'échange de prisonniers devait être mené à son terme. Prochainement seront annoncés les noms des membres des groupes de travail qui pourront alors commencer à apporter une aide humanitaire aux habitants de l'est de l'Ukraine, explique le ministre.

Dossier:
Vers la paix en Ukraine (128)

Lire aussi:

Ukraine : qui parle de la paix prépare la guerre
Média US: Porochenko utilise une "mauvaise recette" pour dominer le Donbass
Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Tags:
format Normandie, OSCE, Frank-Walter Steinmeier, Sergueï Lavrov, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook